Objectif
Familiariser le public luxembourgeois avec les thématiques liées au secteur de l'inclusion financière

Partenaires

Banque de Luxembourg, InFiNe.lu

Quelques chiffres depuis la création en 2006
39 Midis, 57 intervenants du monde entier,  29 partenaires et sponsors associés


Elles sont la microfinance

Les femmes sont particulièrement touchées par l’exclusion financière. Découvrez comment la microfinance a changé leurs vies.

Lire les témoignages


Midi de la microfinance et de l’inclusion financière

logo Midi

Les « Midis de la microfinance et de l'inclusion financière » sont des conférences organisées à Luxembourg et dédiées aux enjeux et aux évolutions de la finance inclusive. La microfinance, ou finance inclusive, englobe une large gamme de produits et services financiers mis en place pour lutter contre l’exclusion bancaire : le microcrédit, l'épargne, la micro-assurance, les transferts de fonds, les paiements, mais aussi des services non financiers d’éducation ou d’accompagnement des populations à faibles revenus.


photo©Andres Lejona L1007280 crédit

Inscrivez-vous au 40e Midi!

40e Midi de la Microfinance et de l'inclusion financière 

Donner des "elles" aux entrepreneurs africains

La 40e édition avec la présence exceptionnelle de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse de Luxembourg

Il est courant d’affirmer que «les femmes sont l’avenir de l’Afrique ». Historiquement, ce sont elles, en effet, qui gèrent le foyer, pourvoient aux besoins de la famille, élèvent et donc préparent la prochaine génération. Les femmes ont ainsi été les premières bénéficiaires de la microfinance. Grâce à de petits prêts, elles ont pu développer leur activité génératrice de revenu, mieux vivre, gagner leur dignité et ainsi s’émanciper.

Aujourd’hui, l’Afrique change. L’Afrique devient entreprenante, pour reprendre le titre du livre de Jean-Michel Severino, précédemment invité au Midi. De nouvelles entreprises naissent, se lancent et se développent. Le continent devient un nouveau terrain pour les entrepreneurs et les femmes restent plus que jamais l’avenir de l’Afrique. Elles ne se cantonnent plus aux activités de survie, pour assurer des jours meilleurs au foyer. Les femmes africaines entreprennent. Elles osent et deviennent patronnes d’entreprises. Leur vie s’en trouve alors changée, leur autonomie conquise.

Les femmes au cœur de l'entreprenariat : l'avenir de l'Afrique
Ce Midi sera consacré aux femmes entrepreneurs d’Afrique. A Lomé comme à Abidjan, en passant par Kigali, dans une Afrique encore dominée par les hommes, elles doivent souvent être triplement entrepreneur : entrepreneur de leur foyer d'abord, de leur destin aussi et enfin entrepreneur de leur société dans le monde des affaires. Elles doivent donc travailler encore plus, non seulement pour réussir comme le font tous les chefs d'entreprise, mais aussi pour vaincre le scepticisme et dépasser les conservatismes.

Alors que la Semaine Africaine de la Microfinance, organisée par ADA du 9 octobre  au 13 octobre 2017, sera consacrée à l’accompagnement et au financement des Petites et Moyennes Entreprises en Afrique, la question de l’entrepreneuriat féminin constituera plus que jamais un thème central. Dans ce contexte, où entreprendre devient possible, où des femmes veulent transformer leur ville, leur pays, leur continent, quel rôle peuvent et doivent jouer les ONG, les IMF, les banques et les institutions publiques ?

Ce Midi veillera donc à tracer des pistes, à éclairer les champs du possible au niveau micro et meso. Quelles solutions concrètes proposent ces différents partenaires, notamment pour l’accès aux services financiers, un enjeu plus que jamais essentiel pour l’entrepreneuriat ? 

Si le problème de l’accès au financement est essentiel, et chaque partenaire a ses solutions, la question de l’autonomie et de la responsabilisation des femmes demeure également au cœur de ce Midi de la microfinance. Peut-être d’ailleurs qu’une des solutions pour que les femmes puissent entreprendre mieux et plus serait une meilleure synergie entre ces acteurs du développement ?


En présence exceptionnelle de :

  • Son Altesse Royale la Grande-Duchesse de Luxembourg
  • M. Romain Schneider, Ministre de la coopération au développement et de l’action humanitaire
     

Les oratrices de ce Midi

Myriam Kadio-Morokro, Directrice générale de la clinique PROCRÉA, Abidjan

Responsable de la gestion stratégique et de l’expansion de la clinique PROCRÉA, Myriam Kadio-Morokro est la directrice générale de la clinique depuis sa création en 2008. Elle est garante de la bonne marche et du fonctionnement global de la clinique et assure la relation avec les institutions et les partenaires publics et privés. Elle est responsable devant le Conseil d’Administration.

Dotée d’une forte expérience en matière de gestion de structure sanitaire, elle a par ailleurs participé à la mise en place de plusieurs organismes dans le domaine de la santé de la reproduction.

Myriam Kadio-Morokro est titulaire du Doctorat d’État en médecine et de plusieurs Diplômes et Certificats Universitaires dans diverses spécialités (Biologie de la Reproduction, Hématologie Biologiques, Cytogénétique moléculaire…).


Josée Mukandinda, Directrice des Opérations, Umutanguha Finance Company, Rwanda

Madame Mukandinda Josée, de nationalité rwandaise, a une expérience de plus de 12 ans dans le domaine de microfinance où elle a occupé différents postes supérieurs. Elle est actuellement Directrice des Opérations au sein de l’UMUTANGUHA Finance Company (UFC) Ltd, où elle est chargée de la gestion quotidienne du portefeuille de crédits et des épargnes de plus 180 000 clients, dont 52% sont des femmes. Avant d'être nommée au poste actuel, elle a occupé d’autres postes supérieurs au sein de l’Umutanguha Finance Ltd, notamment les postes de responsable du département « Appui Technique et Marketing » et responsable de l’Inspection Monitoring et Développement.

Elle dispose d’une forte expérience dans la gestion des projets ; elle a été responsable des projets orientés vers l’inclusion financière des jeunes au sein de l’UMUTANGUHA Finance Ltd, à savoir le projet « Youth Start », financé par le FENU ; le projet « Finance education and saving », financé par AFR (Access to Finance Rwanda) ; et le projet « Appui aux jeunes entrepreneurs du Rwanda », financé par ADA.

Mme Mukandinda détient un diplôme de licence en Sciences Sociales. Elle est formatrice professionnelle en Microfinance, certifiée CGAP, et a facilité plusieurs formations orientées vers la gestion des crédits et des épargnes en faveur du personnel des institutions financières. 

Elle est également titulaire d'un certificat professionnel dans la gestion des coopératives d'épargne et de crédit délivré par l'ISPEC et DID, et a animé de nombreuses formations en microfinance, telles que la gestion financière, la gouvernance et la gestion des prêts et de la comptabilité au sein des coopératives.


Marèma Bao, Directeur Général adjoint, COFINA, Sénégal

Vingt années d’expérience dans le management d’entreprise et le développement stratégique allouent à Marèma Bao un positionnement de leadership reconnu et avéré sur la scène internationale.

Titulaire d’un MBA en Gestion de Projet à HEC Montréal et d’un Bachelor en Système d’information de l’Université de Sherbrooke, Marèma démarre sa carrière chez Bell Canada avant de rejoindre la Banque Nationale au Canada. Après un passage chez Fujits Consulting et à La Poste en France, elle rentre au Sénégal en 2004 et se distingue en mettant son savoir-faire au profit du secteur de la microfinance. Elle intègre alors le Crédit Mutuel du Sénégal (1ère institution de microfinance d’Afrique de l’Ouest), où elle va officier en tant que Directeur du Système d’Information, puis Directeur de l’Exploitation et enfin Directeur Général.

Elle rejoint en 2012 le groupe COFINA (Compagnie Financière Africaine) en qualité de Chief Operating Officer (COO) où elle supervisera les départements Qualité, Ressources Humaines, Innovation, Marketing et Technologies de l’Information. COFINA est un établissement qui finance exclusivement les PME en Afrique.

Présente dans quatre pays africains (Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry et Sénégal), COFINA est une structure privée, au capital uniquement africain.


Programme :

11h45 : Accueil des participants et placement dans la salle (pour des raisons protocolaires, il est demandé aux participants de prendre place dans la salle à 11h45, avant l'arrivée de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse)

12h00 : Mot de bienvenue - Pierre Ahlborn (Banque de Luxembourg)

12h05 : Conférence-débat - Echange entre les participantes sur le thème des femmes entrepreneurs en Afrique :
- Madame Myriam Kadio-Morokro
- Madame Josée Mukandinda
- Madame Marèma Bao

12h35 : Questions et réponses avec le public

13h00: Clôture de la conférence, suivie d'un cocktail déjeunatoire


Inscrivez-vous avant le 28 juin !

Organisée à la Banque de Luxembourg (BdL), le mercredi 5 juillet 2017, de 12h00 à 14h00. Pour des raisons protocolaires, il est demandé aux participants de prendre place dans la salle à 11h45, avant l'arrivée de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse.
Cette rencontre se déroulera sous la forme d'une conférence / débat de 30 min entre les différents participants.

La conférence sera dispensée en français.
La participation à ce 40e Midi est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

Inscrivez-vous au 40e Midi !


Cet évènement s’inscrit dans le cadre de la thématique de la SAM 2017 sur le renforcement des PME en Afrique.


Organisés par ADA en partenariat avec la Banque de Luxembourg, avec le soutien de la Coopération luxembourgeoise et InFiNe.lu, les Midis de la microfinance et de l’inclusion financière ont lieu durant la pause-déjeuner de 12h à 14h. Au menu, la présentation d'une étude ou d'un cas pratique par un expert d’un domaine de la finance inclusive, suivie d’une séance de questions-réponses, et clôturée par un déjeuner-buffet.

 

logos partenaires fr

Focus sur les clés du débat

Pour mieux poser cette discussion, voici quelques chiffres démontrant les défis que rencontrent chaque jour les femmes africanes pour lancer et développer leur entreprise.

 

Pourcentage de femmes empruntant à une institution financière (+15 ans) – en %

Source : Banque Mondiale 2011 et 2014

Midi FemmeEmprunts FR

Les sources d’emprunts (femmes âgées de 15 ans et +)

Source : Banque Mondiale, 2014

Midi Sources FR

Taux de femmes actives (en % de la population féminine âgée de 15 ans et +)

Source : Banque Mondiale, 2014

Midi EconomicallyActive

Taux de femmes et d'hommes détenant un compte mobile (en % de la population âgée 15 ans et +)

Source : Banque Mondiale, 2014

Midi MobileAccount
Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus