• ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA
  • ©Luc Deflorenne / ADA

32e Midi de la microfinance et de l'inclusion financière 

La Microfinance en question - Au-delà des clichés 

Téléchargez le dossier thématique

Le 1er octobre 2015, plus de 140 participants ont assisté au débat du 32e Midi à la Banque de Luxembourg entre Jean-Michel Servet, chercheur et professeur d’études du développement à l’Institut des hautes études internationales et du développement à Genève et auteur des livres « Banquiers aux pieds nus » et « La vraie révolution du microcrédit », ouvrage qu’il est venu présenter au public luxembourgeois, et Luc Vandeweerd, Conseiller à la direction de ADA.

La modération de ce débat a été assurée par Chicot Eboué, Directeur du Master en Entrepreneuriat, Microfinance et Développement à l’Université de Lorraine.

« Le microcrédit est comme une horloge en panne. Deux fois par jour, elle indique la bonne heure, alors forcément vous trouverez toujours des situations où le microcrédit a permis de réduire la pauvreté » assène d’emblée Jean-Michel Servet.

Les invités ont ainsi  été d’accord pour affirmer que le microcrédit ne peut pas résoudre tous les problèmes de la pauvreté. En tout cas, surement pas seul. De ce fait, le développement de produits et services en accompagnement du microcrédit est primordial pour la réussite de l’inclusion financière des plus démunis. On cite notamment, la micro-épargne pour permettre une sécurisation financière à la famille et même dans certains cas permettre le payement d’une dette.

De plus, avec la globalisation de la financiarisation, l’accès aux services financiers reste un besoin vital au même titre que l’accès à l’eau et à l’éducation. Le développement des populations sans accès aux financements classiques, spécialement dans les zones éloignées et rurales passe donc par l’inclusion financière. Seulement celui-ci doit être bien accompagné, en priorisant les crédits aux microentreprises et non à la consommation.

"La vraie révolution du microcrédit" a été salué par la critique :

« Une analyse fouillée »  Alternatives économiques
« Un acteur incontournable dans le domaine de la microfinance » Le Temps

Visionnez le débat en entier sur notre chaine YouTube !

La 32e édition du Midi de la microfinance et de l'inclusion financière a été organisée avec le soutien de la Direction de la Coopération au développement et de l'action humanitaire luxembourgeoise, du réseau InFiNe.lu et de l'A.S.B.L. Etika et en collaboration avec la Banque de Luxembourg.

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus