MG 5418

Objectifs du projet
Accompagner les institutions publiques pour développer une finance inclusive durable et responsable.

Zones d'intervention
Cabo Verde - Tunisie


Conseiller les institutions publiques


Nous participons à l’évolution et à l’expansion de la finance inclusive à travers des projets de portée nationale. C’est le cas au Cabo Verde et en Tunisie où nous appuyons les professionnels de tous les niveaux du secteur afin de le développer de manière durable. 


ADA mène des projets d’expansion du secteur de la finance inclusive au niveau national. Ces projets se veulent participatifs et s’opèrent en étroite concertation avec l’ensemble des parties concernées, c’est-à-dire qu’ils impliquent les trois niveaux du secteur : les gouvernements, les associations professionnelles et les institutions de microfinance. L’objectif est de placer les compétences managériales dans les mains des acteurs de ces trois niveaux afin qu’ils continuent à se consolider de manière autonome. Cet appui se traduit notamment par de l’assistance technique et des formations.

L’implication des trois niveaux du secteur constitue la clé de voûte du succès de ces projets à portée nationale. Une telle approche permet d’appréhender l’ensemble des enjeux du pays concerné et de réconcilier des intérêts parfois divergents.

MACRO : Le gouvernement et les autorités de régulation

MESO : Les organes de représentations du secteur de la finance inclusive

MICRO : Les institutions de microfinance

Ce type de démarche intégrée à tous les niveaux décuple l’impact du projet et permet de créer un environnement stable et favorable au développement de la finance inclusive.

 

Au Cabo Verde

En 2012, les gouvernements du Luxembourg et du Cabo Verde ont signé un projet de développement de la microfinance dans le cadre du troisième PIC (Programme Indicatif de Coopération). Ce projet vise à promouvoir et à dynamiser le secteur de la microfinance dans l’archipel afin qu’il devienne autosuffisant et qu’il desserve la population capverdienne exclue du système bancaire classique. ADA gère ce projet d’appui en collaboration avec les gouvernements luxembourgeois et capverdien.

 

En Tunisie

Au lendemain de la révolution du Jasmin, le développement de services financiers inclusifs a été identifié comme un important vecteur de développement socio-économique de la Tunisie. Dans ce cadre, la Banque européenne d’investissement (BEI) a développé le programme MicroMED pour favoriser l’inclusion financière des populations à travers le développement du secteur de la microfinance. ADA est chargée par la BEI de l’assistance technique du projet.

 

 

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus