Objectif du projet

Créer un environnement favorable pour les IMF afin d’adopter les bonnes pratiques de la performance sociale et des principes de protection du client, tout en leur permettant de trouver leur équilibre entre les objectifs de performance financière et sociale.

Responsable du projet

Zones d'intervention

Nicaragua

Partenaires 

Co-financement de la Coopération suisse (COSUDE),  Commission Nationale des Microfinances (CONAMI) 

logos partenaires

Promouvoir la performance sociale du secteur de la microfinance au Nicaragua

En décembre 2016, ADA a commencé un projet d’appui à la Commission Nationale des Microfinances (CONAMI) au Nicaragua, l’organe superviseur et régulateur du secteur. L’objectif principal du projet est la création d’un environnement bénéfique pour les IMF afin d’adopter les bonnes pratiques de la performance sociale et des principes de protection du client, tout en leur permettant de trouver leur équilibre entre les objectifs de performance financière et sociale.

La CONAMI est née de la « loi 769 : Loi de promotion et de régulation des microfinances ». Sa mission est « La régulation, la promotion et la projection de l’industrie de la microfinance afin de renforcer la solvabilité, le développement et la performance sociale ».

Dès le début des opérations de la CONAMI en 2011, les IMF se sont inscrites dans le registre national. Cette démarche leur facilite de négocier librement les taux d’intérêt, canaliser des fonds pour les prêts, accéder à la centrale des risques et recevoir des formations en microfinance.

La loi 769 a pour objet la régulation et la promotion des activités de microfinance afin de stimuler le développement économique des secteurs à bas revenus du pays. Jusqu’à présent, l’accent a été mis sur les aspects normatifs et de régulation du secteur. L’année dernière, une nouvelle norme sur la gestion de la performance sociale a été approuvée par la CONAMI. Celle-ci a un caractère volontaire pour les IMF, raison pour laquelle des incitations pour une meilleure adoption de la part des IMF sont nécessaires.

Les activités principales du projet tournent autour des objectifs spécifiques suivants :

  • Développer une meilleure compréhension de la performance sociale entre les groupes cibles en microfinance pour améliorer les pratiques institutionnelles ;
  • Développer des politiques et règlements internes pour le fonctionnement des instruments de promotion de la performance sociale ;
  • Développer des alliances institutionnelles pour obtention de fonds destinés à l’implémentation de la performance sociale et au fonds de promotion de la microfinance ;
  • Renforcer les capacités du personnel de la CONAMI dans l’emploi des outils qui concernent la protection des clients (SMART CAMPAIGN) et les standards universels de SPTF.
  • Renforcer les capacités de supervision du personnel de la CONAMI dans les aspects de protection des clients et de la transparence des informations.

 

Actualité

266 participants au premier atelier de renforcement des capacités en performance sociale au Nicaragua !

En 2016, le Conseil Directif de la Commission Nationale de Microfinance (Consejo Directivo de la Comisión Nacional de Microfinanzas - CONAMI), basé au Nicaragua, a approuvé la Norme relative à la gestion de la performance sociale pour les institutions intermédiaires de microfinance. En vue d'encourager sa mise en œuvre, la  Commission nationale pour la microfinance et ADA ont souscrit des accords de coopération visant à promouvoir une meilleure compréhension de la performance sociale à travers le renforcement des capacités et des connaissances des parties prenantes, l'accent étant mis sur la Protection des clients  (CAMPAGNE SMART) et les Normes Universelles de la SPTF.

Dans le cadre de ces accords, le premier atelier de renforcement des capacités destiné aux directeurs généraux et aux équipes de direction s'est tenu les 3, 4, 5 et 15 mai 2017, avec la participation de 266 personnes.

L'atelier était animé par M. Tomás Rodríguez, qui a présenté un exposé sur les Normes Universelles et le lien entre la Performance Sociale et la Performance Financière des entités. Des activités interactives ont également été organisées afin de permettre aux participants d'interagir avec l'intervenant. L'atelier a couvert les thèmes suivants :

  • Principes de protection des clients
  • Normes universelles
  • Liens entre la règlementation en vigueur et les Normes Universelles.

Des ateliers de renforcement des capacités destinés aux différentes parties prenantes auront lieu dans les mois à venir. Ils porteront sur la réglementation en matière de Protection des clients et de Transparence des opérations, ainsi que sur les Normes Universelles de Gestion de la Performance Sociale.

image 1

Atelier de renforcement des capacités destiné aux directeurs généraux et aux équipes de direction des IMF.

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus