Objectifs du projet
Mettre en place un mécanisme de micro-bail, afin de permettre aux agriculteurs d’acquérir des équipements productifs (motopompes, motoculteurs, tracteurs…) pour améliorer leur rendement

Responsable du projet

Partenaires
RCPB


Quelques chiffres :

17 tracteurs, 2 motopompes et 1 motoculteur déboursés en phase pilote
Un portefeuille de micro-bail à plus de 300 000€


Retrouvez toute l'actualité précédente 
liée au Micro-bail agricole.

Le micro-bail pour équiper les agriculteurs du Burkina Faso


ADA et ses partenaires facilitent l'accès à l'équipement des agriculteurs africains en mettant en place un projet de micro-bail. 


  • Micro-bail
  • Micro-bail
  • Micro-bail
  • Micro-bail

Qu'est-ce qu'un micro-bail ?

On désigne par micro-bail un mode de financement par lequel une IMF acquiert un équipement en vue de le donner en location à un client, n'ayant pas d'activité formelle déclarée, pour une durée déterminée et en contrepartie de loyers. L'IMF reste propriétaire à part entière tout au long du contrat de location et peut récupérer son bien si le client ne paie plus ses loyers. Il existe la possibilité d'offrir au client une option d'achat pour la fin du contrat. L’avantage pour le client réside dans l’allègement des niveaux de garanties exigées, puisque l’équipement lui-même sert de garantie. Par ailleurs, certains clients n'ayant pas les connaissances suffisantes pour réaliser l'ensemble des obligations et tâches administratives nécessaires à l'obtention d'un micro-bail bénéficient de l'accompagnement personnalisé par un agent de crédit.

Un projet utile aux producteurs et aux agriculteurs du Burkina Faso

Les producteurs africains ont de grandes difficultés pour accéder à des financements pour investir dans leurs exploitations agricoles. Ces difficultés sont causées par le manque de garanties matérielles pour la demande d’un crédit, ainsi que les risques spécifiques liés au secteur agricole dont se méfient les institutions financières.
Pourtant la modernisation des exploitations par l’acquisition d’équipements productifs est indispensable aux paysans pour augmenter leurs revenus et participer à la sécurité alimentaire de leur pays.
L’objectif de ce projet mis en place par ADA est d’offrir un service de micro-bail afin de permettre aux agriculteurs du Burkina Faso, n’ayant pas de garantie pour accéder au crédit d’équipement classique, de se munir en matériel à haute valeur ajoutée.

La mise en place du micro-bail dans le Réseau des Caisses Populaires du Burkina Faso

Après une étude de faisabilité probante en 2012, ADA et le Réseau des Caisses Populaires du Burkina Faso (RCPB) ont décidé d’expérimenter le produit avec l’introduction de quatre équipements pour les agriculteurs (tracteurs, motopompes, motoculteurs et moteurs polyvalents) dans 12 caisses du réseau.
Dans ce but, un centre de compétence centralisé, constitué d’un agronome et d’un mécanicien pour doter le réseau du savoir-faire technique, a été mis en place.
En effet, au-delà de la configuration financière du micro-bail qui demeure importante, la compréhension des filières agricoles et des bonnes pratiques quant à l’utilisation des machines agricoles, ainsi que le suivi de la maintenance et des réparations est fondamentale pour assurer le succès du mécanisme.
Les fournisseurs des machines agricoles sont également très impliqués dans le mécanisme, en appuyant le renforcement des capacités des clients lors d’une formation donnée à la livraison du matériel et la garantie d’un service après-vente de qualité.
Aujourd’hui, 17 tracteurs sont utilisés par des producteurs qui ont accédé au micro-bail depuis l’année 2014. Ils permettent aussi à de plus petits agriculteurs de profiter de ces machines via des prestations de services. Un portefeuille de 300 000€ s’est développé.

Un projet appelé à grandir !

Le projet avec le RCPB devrait être répliqué dans d’autres caisses du réseau en cas de succès.
De plus, ADA souhaite faire profiter de son expertise dans le micro-bail avec d’autres potentiels partenaires. ADA est notamment en cours d’identification de nouveaux partenariats sur cette thématique en Afrique de l’Est.
Enfin, ADA collabore avec le réseau REDCAMIF en Amérique centrale dans le cadre de son programme de développement de services financiers inclusifs en finance rurale pour l’accompagnement de 3 IMF dans 3 pays différents (Panama, Honduras et Nicaragua) sur la thématique du micro-bail.


 

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus