Quand une ONG s’engage sur tous les terrains

IMS Luxembourg-ADA

ADA est devenue nouveau membre de l'IMS Luxembourg (Inspiring More Sustainability), le réseau d'entreprises luxembourgeoises impliquées dans la responsabilité sociale des entreprises.

Une ONG a-t-elle besoin d’une politique de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) ? On pourrait penser que non car, d’une part, ce n’est pas une entreprise, et d’autre part, le bien-être social est partie de l’ADN d’une ONG. Dans le cas de ADA sa mission est très claire : « La réduction de la pauvreté ». Donc, a-t-elle besoin de faire plus?ADA est un nouveau membre de l'IMS Luxembourg - Inspiring More Sustainability, le principal réseau d'entreprises luxembourgeoises impliquées dans la responsabilité sociale des entreprises.

Penser que non, ça serait avoir une vision réductrice de ADA, car son impact dans la société n’est pas défini uniquement par ses activités sur le terrain (dans plus de 40 pays autour du monde). Comme structure implantée au Luxembourg, avec en son sein plus de 40 collaborateurs, ADA a également un rôle à jouer dans le développement local du Grand-Duché, à travers des pratiques responsables en matière d’environnement dans ses bureaux, de la création de valeur avec les autres acteurs luxembourgeois, ainsi que la préservation et le partage de la diversité culturelle de ses collaborateurs, entre autres. ADA demande à ses partenaires de prendre en compte l’impact de leurs activités dans la société et dans l’environnement, c’est normal qu’elle le fasse aussi.

C’est ainsi que en 2019, ADA a décidé de structurer plus clairement ses activités RSE et est devenue membre du réseau IMS afin de s’inspirer de l’action des autres institutions luxembourgeoises. De même, elle a mis en œuvre une série d’activités pour améliorer son impact environnemental et social dans son siège au Luxembourg:

  • Signature du Manifesto “Zero Single Use Plastic” de l’IMS
  • Donation des anciens ordinateurs de son parc informatique à l’association luxembourgeoise “Digital Inclusion”
  • 1ère édition du “DiversiTaste”, moment de partage où chaque collaborateur a la possibilité d’amener un plat ou un dessert de son pays d’origine, dans le cadre de la Charte de la Diversité dont ADA est signataire.
  • Atelier de sensibilisation auprès de tous les collaborateurs sur l’impact de l’activité humaine dans l’environnement.
  • Atelier de sensibilisation auprès de tous les collaborateurs sur les meilleures pratiques pour réduire les déchets.
  • Atelier de travail avec tous les collaborateurs pour explorer des pistes en vue de réduire l’empreinte carbone de l’institution.

En 2020, ADA continuera de travailler avec les autres institutions de la Maison de la Microfinance pour réduire son impact environnemental et ainsi combattre le changement climatique.

Lire l'article associé sur www.imslux.lu

VOIR LES PHOTOS

Retour
Vers le haut

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de nos sites et vous proposer du contenu ciblé. OK En savoir plus