Objectif
Familiariser le public luxembourgeois avec les thématiques liées au secteur de l'inclusion financière

Partenaires

Banque de Luxembourg, InFiNe.lu

Quelques chiffres depuis la création en 2006
46 Midis, 79 intervenants du monde entier, 34 partenaires et sponsors associés


47e Midi de la Microfinance et de l'inclusion financière

Deux fois plus d’impact : associer finance inclusive et assurance


47e Midi de la Microfinance

Photos de Olivier Minaire

Avec la participation de :

 


Communiqués de presse

  • Le Wort - 6 juin 2019 - n°130 - Mara Bilo : lire l'article
  • Lëtzebuerger Journal - 6 juin 2019 - n°130 - Audrey Somnard : lire l'article

Communiqué - 5 juin 2019

La micro-assurance n’a pas de prix

Comment assurance et finance, micro-assurance et microfinance travaillent et peuvent travailler ensemble pour créer une finance réellement inclusive ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre Gilles Renouil, Directeur de la microassurance chez Women’s World Banking et Annet Mulindwa, Directrice Générale de Finance Trust Bank en Ouganda, lors de ce 47ème Midi de la microfinance à la Banque de Luxembourg.
 

La micro-assurance peut être définie comme l’assurance d’un segment spécifique de la population le plus souvent sous-éduqué, vulnérable, et ayant peu ou pas d’accès aux services traditionnels d’assurance. Elle doit être adaptée aux revenus et aux besoins des populations, accessible et réactive dans le traitement des sinistres. Ce service rend les individus et les ménages plus résilients et moins vulnérables face aux risques, tout en favorisant la croissance socio-économique d’un pays.

« Seuls 5,4% des africains ont accès aux services de micro-assurance ». C’est par ce chiffre frappant que Matthew Genazzini (ADA) a démarré ce Midi de la microfinance, en présence de 80 participants. Pourtant, ce service donne une sécurité à l’emprunteur, une vision sur du long terme. Il concerne aussi bien la santé, la retraite, la vie, le foyer ou le matériel qui permettent l’activité génératrice de revenus. « L'assurance permet de mitiger les risques, dans la mesure où les micro-crédits sont risqués », ajoute Annet Mulindwa, « or les clients qui viennent pour un emprunt ne s’y intéressent généralement pas, car ils pensent qu’ils ont d’autres moyens de survie. Ils n’ont pas conscience de l’intérêt de souscrire une assurance sur le long terme. En Ouganda, le taux de pénétration est inférieur à 3%. »

Women’s World Banking et Finance Trust Bank ont également développé ensemble un produit novateur appelé « Hospital cash », qui impose à chaque emprunteur qui se rend à la banque de se voir prélever 1,5$ par mois, lui assurant ainsi une prise en charge de 25$ par jour en cas d’hospitalisation jusqu’à 40 jours dans des centres médicaux agréés, afin de couvrir les pertes liées à son activité. Or il arrive que la prise en charge des sinistres prenne du temps, c’est pourquoi il est nécessaire d’optimiser les systèmes d’échanges et d’information au niveau des différents partenaires (banques et compagnies d’assurance). « Un autre challenge consiste à donner aux gens les moyens de réclamer une prise en charge en cas de sinistre, car le plus souvent ils ne savent pas comment faire », poursuit Annet. « C’est pourquoi il faut leur communiquer l’information dès la souscription du crédit ».

Pour Gilles Renouil, le challenge repose principalement sur la confiance : « Une banque qui prête de l’argent à un client doit avoir confiance en sa capacité de remboursement. A l’inverse, un client qui souscrit une assurance veut avoir la certitude qu’en cas de sinistre, il sera couvert. ». Il faut aussi convaincre les clients de l’utilité de souscrire une assurance en cas de sinistre, plutôt que demander une avance à l’entourage proche qu’il faudra être en mesure de rembourser. « Une fois que les clients ont compris comment marchaient l’assurance, alors ils sont prêts à payer pour cela ».

Mais l’assurance nécessite surtout une expertise technique, très présente sur la Place Luxembourgeoise.  Bien utilisée, correctement conçue, elle peut ainsi démultiplier l’impact de la microfinance. Derrière cette affirmation se pose naturellement la question de l’impact technologique. Dans une Afrique de plus en plus connectée avec 444 millions d’Africains équipés d’un smartphone, comment offrir des services bon marché, simples et efficients ? Tel est l’immense défi des acteurs du développement, qui doivent trouver des modèles pertinents mais efficients, simples mais utiles. Il est bien connu que l’expertise financière luxembourgeoise contribue aujourd’hui pleinement au développement des pays les plus pauvres en Afrique, en Asie du Sud-est et en Amérique du Sud à travers notamment la microfinance, la finance inclusive, l’impact investing et la micro-assurance. C’est d’ailleurs, depuis 25 ans, la mission de l’ONG ADA de rassembler ces différentes expertises financières, afin de renforcer les systèmes financiers des pays du Sud. Ce Midi avait aussi pour but de rappeler l’action globale du Luxembourg dans ce domaine, comme l’a précisé Marc Hengen, président et administrateur délégué de l’ACA (Association des Compagnies d’Assurance et de Réassurance) à l’issue de ce Midi.

A l’occasion de ses 25 ans, ADA a décidé de consacrer les Midis de la microfinance à des thèmes phare qui marqueront le futur de la finance inclusive. Depuis 25 années en effet, ADA a été à la pointe de l’innovation en matière de microfinance, contribuant ainsi à l’évolution et au renforcement du secteur. Par ailleurs, ADA organise du 21 au 25 octobre la Semaine Africaine de la Microfinance, à Ouagadougou qui traitera du notamment de cette thématique.


2010 Vietnam Rotary

44e Midi de la Microfinance et de l'inclusion financière

Le parcours client en micro-assurance

Lire la suite

Les orateurs de ce Midi

Jérémy Willaume – Chef de projet Marketing Private Banking, Banque de Luxembourg

Jérémy Willaume est chef de projet au département Marketing de la Banque de Luxembourg.
L'une de ses principales missions est de développer et de promouvoir des produits et des solutions d'investissement qui appliquent des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).
Jérémy est titulaire d'un Master en Business Administration (MBA) avec une spécialisation en Marketing, et d'un Diplôme d'Etudes Supérieures en Finance. Il a plus de 13 ans d'expérience dans le secteur bancaire au Luxembourg.


Gilles Renouil – Directeur de la microassurance, Women's World Banking, USA

Gilles Renouil est directeur de la Micro-Assurance pour Women's World Banking, l'association mondiale à but non lucratif qui se consacre à donner à un plus grand nombre de femmes à faible revenu accès aux outils financiers et aux ressources dont elles ont besoin pour atteindre la sécurité et la prospérité. Gilles apporte à ce poste plus de 15 ans d'expertise internationale en assurance et réassurance. Il est responsable de la gestion de tous les engagements liés à l'assurance, de l'élaboration de solutions d'assurance, de l'orientation stratégique et de la reproduction des produits d'assurance existants auprès des institutions partenaires qui se sont engagées à servir les femmes à faible revenu.

Avant de rejoindre Women's World Banking, il a occupé le poste de directeur chez Swiss Re Company Ltd. où il a occupé différents postes dans la gestion des risques et la stratégie de souscription du groupe. Dans son dernier poste, il était responsable de la dynamique du marché et des opportunités où il a développé l'approche de Swiss Re en matière d'assurance des risques cybernétiques avec une équipe de 15 experts et a travaillé comme consultant opérationnel sur la conception d'un produit de micro-assurance innovant au Nicaragua.


Annet Nakawunde Mulindwa – Directrice Générale, Finance Trust Bank, Uganda

Mme Annet Nakawunde Mulindwa est une banquière de profession avec plus de 14 ans d'expérience pratique dans le secteur bancaire et la microfinance.

Elle a travaillé avec Finance Trust Bank à partir d'avril 2007 et en est actuellement la directrice générale depuis septembre 2011.

Mme Mulindwa est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires (MBA) avec spécialisation en finance, d'un diplôme d'études supérieures en gestion financière et d'une licence spécialisée en arts.

Elle a participé à un certain nombre de formations, y compris celle en Leadership stratégique en finance inclusive de Harvard Business Schools, une formation avancée en leadership à Wharton Business School - Université de Pennsylvanie aux États-Unis, le Coaching Program for Mission, Leadership and Performance de Creative Metier Limited à Oxford - Angleterre, Women in Leadership by Women's World Banking, Center for Microfinance Leadership à New York où elle a reçu le prix 2008 de la Financial Women's Association pour les femmes de leadership, la formation Balance Scorecard, parmi bien d'autres.

Elle est actuellement présidente du groupe de travail des directeurs généraux de la microfinance en Ouganda, vice-présidente du conseil d'administration de la Fédération des employeurs ougandais (FUE), membre du conseil d'administration - The Insurance Institute of Uganda (IIU), membre de la sous-commission du partenariat Rotary Uganda - Buganda Kingdom, Membre du conseil d'administration de la Private Sector Foundation Uganda (PSFU), membre du conseil d'administration de Buganda Heritage (Culture) and Tourism, membre du conseil d'administration de Rural Electrification Agency (REA), membre du Tax Agents Registration Committee of Uganda Revenue Authority (URA).

Elle est passionnée par l'autonomisation des femmes et des jeunes, ainsi que par les meilleures pratiques en matière de banque et de microfinance et la création de valeur pour les clients. Elle est axée sur les résultats et possède un excellent esprit d'équipe et de solides qualités de leadership.


Matthew Genazzini – Responsable de l'appui technique aux IMF, ADA, Luxembourg

Matthew a 9 ans d'expérience dans le financement du développement au sein du Microinsurance Network et d'ADA. Il a de l'expérience dans la gestion de projets de renforcement des capacités et de diversification des produits pour les IMF, avec un accent particulier sur la micro-assurance et siège actuellement au conseil d'administration du Microinsurance Network. Au sein d'ADA, il dirige aujourd'hui l'unité Support technique aux IMF, qui vise à renforcer les IMF par la fourniture de services d'assistance financière et technique. L'unité se concentre sur une variété de sujets tels que la performance financière et sociale, la gestion des risques, la gouvernance et la diversification des produits, y compris la finance agricole, la finance des jeunes et la finance numérique pour n'en citer que quelques-uns.


Marc Hengen – Administrateur-délégué et Président du CE de l'Association des Compagnies d’Assurance et de Réassurance du Grand-Duché de Luxembourg (ACA), Luxembourg

Marc Hengen est Administrateur-Délégué de l’ACA depuis mars 2013. Il est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université Robert Schuman de Strasbourg et a été admis au barreau de Luxembourg en 1991. Après 18 ans d’expérience professionnelle dans le secteur d’assurance luxembourgeois, il a rejoint le Comité de Direction de l’ACA en 2010.

Marc a 52 ans, est marié et père de trois enfants.


Ce 47e Midi de la microfinance est organisé avec le soutien de la Direction luxembourgeoise de la Coopération et de l'Action humanitaire, du MicroInsurance Network et du réseau InFiNe.lu, et en collaboration avec la Banque de Luxembourg.
Les Midis de la microfinance ont lieu durant la pause-déjeuner de 12h à 14h. Au menu, la présentation d'une étude ou d'un cas pratique par un expert d’un domaine de la finance inclusive, suivie d’une séance de questions-réponses, clôturée par un déjeuner-buffet.

Logos sponsors FR
Vers le haut

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de nos sites et vous proposer du contenu ciblé. OK En savoir plus