Gestion de la performance sociale


La promotion des bonnes pratiques de gestion de la performance sociale fait partie intégrante de la mission de ADA. Pour cette raison, ADA s’investit depuis des années auprès de ses IMF partenaires mais aussi des réseaux et du secteur de manière générale pour encourager l’évaluation et l’amélioration des performances sociales des acteurs de la finance inclusive.

Performance sociale

ADA s’engage pour la promotion de la transparence et de la performance sociale pour une microfinance plus responsable

Depuis une quinzaine d’années, ADA s’investit activement dans la promotion de la performance sociale et de la transparence dans le secteur de la finance inclusive. De 2003 à 2013, ADA a notamment coordonné les projets Rating Fund et Rating Initiative, qui visaient à encourager les IMF à effectuer des ratings financiers et sociaux : impliquant plusieurs bailleurs de fonds, ces projets permettaient aux IMF de candidater à un cofinancement afin de couvrir une partie des coûts de ces ratings. Destinées à ne durer qu’un temps limité pour permettre au secteur du rating de se consolider, certaines activités de la Rating Initiative ont ensuite été transférées au forum African Microfinance Transparency (AMT), qu’ADA a appuyé afin de continuer à renforcer la culture de la notation en Afrique.

Peu après le lancement des Normes Universelles de Gestion de la Performance Sociale par la Social Performance Task Force en 2012, ADA a participé aux consultations coordonnées par Cerise sur la création de l’outil SPI4. L’outil SPI4 est l’outil d’évaluation de la gestion de la performance sociale qui est aujourd’hui le plus utilisé par et pour les IMF et entièrement aligné sur ces Normes Universelles. ADA a également contribué à la publication du Guide de Mise en œuvre des Normes Universelles destiné aux IMF, qui explicite ces normes et donne des conseils de mise en pratique basés sur des exemples et études de cas.

Aujourd’hui, ADA est membre des comités de pilotage de trois initiatives régionales visant à renforcer les capacités en termes de gestion de la performance sociale des fournisseurs de services financiers situés en Afrique et au Moyen-Orient (RMF - Responsible Microfinance Facility), en Amérique Centrale et Caraïbes (FFRIC-CAC - Fondo para las Finanzas Responsables e Inclusivas en Centroamérica y el Caribe), et en Asie du Sud-Est (RIFF-SEA - Responsible Inclusive Finance Facility South-East Asia). Ces trois initiatives permettent aux institutions candidates de participer à des formations et/ou d’obtenir un co-financement pour effectuer une évaluation sociale, une certification ou bénéficier d’assistance technique.

En interne, l’équipe Investissement de ADA a systématisé l’utilisation de l’outil SPI4-Alinus dans son processus d’analyse, SPI4-Alinus étant la version de l’outil adaptée aux investisseurs. Ainsi, la bonne gestion de leur performance sociale par les IMF est une condition pour recevoir un soutien financier de la part de LMDF, le fonds d’investissement à vocation sociale initié par ADA. Les équipes d’appui technique aux IMF et aux réseaux professionnels prévoient également régulièrement des audits sociaux sur la base du SPI4 avec leurs partenaires, ces initiatives ayant pour but d’encourager les IMF à s’interroger sur leurs pratiques et à les améliorer.

Cette utilisation croissante de l’outil SPI4 a permis à ADA d’analyser la gestion de la performance sociale des IMF qu’elle a appuyées en 2017 et de la comparer à celle des autres IMF ayant effectué un SPI4 dont Cerise possède les informations. Les résultats de cette analyse effectuée par Cerise montrent que les IMF appuyées par ADA font preuve d’une meilleure gestion de la performance sociale que la moyenne des autres IMF. Cela confirme l’engagement de l’équipe investissement pour la promotion des bonnes pratiques en termes de performance sociale, mais permet également d’identifier les pistes d’amélioration possibles et les potentiels besoins d’appui technique pour les IMF partenaires.

Score performance sociale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimensions
1 : Définir et suivre des objectifs sociaux
2 : S’assurer de l’engagement du conseil d’administration, de la direction et du personnel en faveur des objectifs sociaux
3 : Concevoir des produits, services, modèles de prestations et canaux de distribution qui répondent aux besoins et préférences des clients
4 : Traiter les clients de manière responsable
5 : Traiter les employés de manière responsable
6 : Equilibrer les rendements sociaux et financiers

Depuis fin 2016, ADA s’est également engagée dans un projet ambitieux de création d’une plateforme en ligne permettant de centraliser les données relatives aux performances sociales des IMF de tous les continents, issues de plusieurs outils tels que ratings, SPI4, Factsheet, etc. Ce projet, coordonné par Microfinanza Rating et financé par ADA, l’Agence Française de Développement et l’Agence Suédoise de Coopération au Développement, vise à promouvoir la transparence et les bonnes pratiques en termes de gestion de la performance sociale dans le secteur de la finance inclusive.

 

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus