Une offre en conseil et en financement durable pour les IMF au moyen d’un fonds : LMDF

Objectifs du projet
Soutenir et aider les IMF dans leur levée de fonds

Zones d'intervention
Amérique latine, Asie du Sud-Est, Maghreb, Afrique du Sud-Ouest

Responsable du projet

Partenaires
41 IMF dans 18 pays

Encours des prêts au 1er trimestre 2018
25 millions d'euros

Contact

Une offre en conseil et en financement durable pour les IMF


Via un fonds d’investissement à vocation sociale, ADA dispose de solutions de financement pour les institutions de microfinance (IMF) dont elles ont besoin pour soutenir leur croissance. Pour ADA, le soutien financier d'une institution s'inscrit dans un partenariat à long terme complété de programme d'assistance technique.


Le conseil aux IMF : un soutien capital d’experts en investissement

Les IMF candidates répondent-elles aux conditions d’éligibilité fixées par LMDF ? L’adéquation entre les besoins de l’IMF et la demande de fonds est-elle rigoureuse ? Autant de questions auxquelles doivent répondre les experts de ADA chargés des investissements. En effet, hormis les aspects strictement financiers, nous accordons une vive attention à la gouvernance de l’IMF, à son profil opérationnel et à sa gestion des risques.

Sarah Canetti, responsable des investissements chez ADA, partage son point de vue sur le travail effectué en amont par son équipe et sur la nécessité de prodiguer des conseils professionnels et de qualité aux IMF.

Le financement dans la durée : LMDF et le co-financement

LMDF (Luxembourg Microfinance and Development Fund) est un fonds d’investissement luxembourgeois initié par ADA dont l’objectif principal est de faciliter l’accès à une finance plus responsable en créant des relations pérennes entre les investisseurs, les IMF et leurs clients. Ouvert aux IMF de Tier 2 et 3, ainsi qu’aux institutions financières non bancaires, aux entreprises privées, aux coopératives et aux ONG, le fonds garantit un financement de maximum 5 ans (renouvelable) de l’IMF et effectue des prêts pouvant aller jusqu’à 1 million d’Euros. Cette offre de financement ouvre de nouvelles perspectives et donne envie aux IMF de lancer des projets sur de plus longs termes, tout en leur garantissant une stabilité pécuniaire.

Le cas échéant, selon les besoins identifiés par l’équipe d’investissement, ADA peut proposer un appui financier complémentaire, afin de co-financer directement certaines activités de l’IMF. Un exemple concret de co-financement est la prise en charge de tout ou partie des coûts liés à des évaluations effectuées par des agences de notation spécialisées en microfinance.


Actualité

Avril 2018

Le portefeuille en quelques chiffres - Premier trimestre 2018

  • 44 IMF conseillées par ADA et financées par LMDF dans 20 pays - El Salvador (Optima, Padecoms), Nicaragua (Fundeser, Fundenuse, MiCredito), Guatemala (Adisa, FUNDAP, REFICOM), Honduras (AMC Honduras, Fama, IDH, Pilarh), Haïti (ACME), Pérou (Arariwa, CrediFlorida, Edpyme Alternativa, Fondesurco, Norandino, Prisma), Equateur (Faces, Insotec), Cambodge (Maxima, Chamroeun, IPR, SAMIC), Indonésie (Komida), Niger (Asusu), Bénin (Comuba, Pebco), Burkina Faso (ACEP, PAMF BF), Côte d'Ivoire (PAMF CI), Maroc (Al Karama, AMSSF), Argentine (FIE, OMLA, ProMujer), Colombie (ECLOF), Timor (KIF), Kenya (Letshego), Kirghizistan (Bailyk Finance, OXUS, Salym), Afrique du Sud (SEF) ;
  • 54% de notre présence se situe en Amérique latine ;
  • Encours des prêts : 25 millions EUR.
Répartition par sous-continent

Février 2018

ADA soutient ACEP Burkina Faso !

Après une forte collaboration avec le groupe ACEP sur la gestion des risques par l'assistance technique, ADA, à travers le fond d'investissement LMDF, a soutenu financièrement ACEP Burkina en février avec une double opération d'un prêt subordonné de 300K EUR et d'un prêt senior de 450K EUR. Le prêt subordonné vise à renforcer les fonds propres d'ACEP Burkina afin de soutenir sa croissance rapide, tandis que le prêt senior vise à financer les besoins de croissance de son portefeuille.

Classé parmi les 25 pays les plus pauvres du monde avec une population moyenne âgée de 17 ans, le Burkina Faso est un pays avec un taux de chômage très élevé, surtout parmi les plus jeunes. La plupart des activités gérées par la population active sont informelles et cette population est souvent la cible d'un grand nombre d'IMF sous forme de coopératives ou d'associations qui les servent en offrant des services financiers de manière plus ou moins professionnelle.

Dans ce panorama, ACEP Burkina se positionne comme une IMF professionnelle au service des PME formelles ou informelles par une méthodologie spécialisée et dédiée basée sur des montants plus élevés et un produit de crédit flexible spécialement dédié aux PME. ACEP Burkina fait partie d'un réseau international d'IMF opérant dans cinq pays africains: Sénégal, Cameroun, Madagascar, Niger et Burkina Faso et dirigé par ACEP International. La philosophie d'ACEP est de cibler uniquement les PME dans le but de contribuer au développement économique local par la création d'emplois, surtout pour les jeunes, et de stimuler la production locale avec une forte valeur ajoutée.

ACEP Burkina Faso

Décembre 2017

Le portefeuille en 2017

En 2017, sous le conseil de ADA, le Comité d’Investissement de LMDF a approuvé le financement de 13 nouvelles IMF :

  • Reficom au Guatemala
  • Eclof en Colombie
  • FIE Gran Poder, OMLA et Pro Mujer Argentina en Argentine
  • Fundenuse au Nicaragua
  • Comuba au Bénin
  • Salym Finance et Oxus au Kirghizistan
  • FAMA et IDH au Honduras
  • Norandino au Pérou
  • SEF en Afrique du Sud

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus