Performance financière et sociale

Analysez votre performance financière et sociale

La pérennité d’une IMF dépend principalement de sa capacité à conjuguer rentabilité financière et impact social. La performance financière et la performance sociale sont donc deux objectifs intimement liés pour les IMF.


La performance financière s’évalue en analysant les comptes de l’IMF et en calculant des ratios de rentabilité. Ces calculs soulignent les points forts et les points faibles de l’IMF et lui permettent de prendre des mesures correctrices pour gagner en rentabilité et en compétitivité. Connaître et comprendre sa situation financière est la clé pour préserver un modèle d’affaires durable.

La performance sociale est inscrite au cœur de la raison d’être des IMF et son évaluation est de plus en plus significative pour les acteurs du secteur. Des normes universelles et des indicateurs de performance sociale ont été développés au niveau international et permettent aux IMF de pouvoir les calculer et ainsi démontrer l’importance de l’impact social généré par ses activités. 

La performance financière et sociale en micro-assurance

Les organisations qui proposent des produits de micro-assurance trouveront ci-dessous l'outil Microfact et la formation spécialement conçus pour calculer la performance financière et sociale des micro-assureurs. 


 

ADA3T Tools

Nos outils de performance financière et sociale

  • La MFI Factsheet Microfact : un outil de suivi des performances financières et sociale téléchargeable gratuitement.
  • Micro-assurance : La Factsheet Micro-assurance de Microfact : calcule les principaux indicateurs de performance applicables à la micro-assurance. 
  • Basé sur la MFI Factsheet Microfact, MicroVision est un outil de projection financière qui permet à une IMF de se projeter dans le futur afin de comprendre l’impact des événements inattendus et d’identifier comment y répondre.

 

  • SPI4 : un outil d’évaluation de la performance sociale des IMF
    Evaluez et améliorez votre performance sociale grâce à l’outil SPI4 développé par CERISE sur base des Normes Universelles de Gestion de la Performance Sociale.  La MFI Factsheet Microfact peut être automatiquement intégrée dans l’outil SPI4. Les IMF peuvent choisir de réaliser une évaluation SPI4 avec un auditeur agréé, qui assurera la qualité du processus d’évaluation. 

     

ADA3T Trainings

Nos formations en performance financière et sociale

Nos formations en performance financière et sociale sont organisées en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Micro-assurance : une formation Microfact pour interpréter les ratios et analyser les tendances financières en micro-assurance (pré-requis : les organisations doivent être actives en micro-assurance depuis minimum 2 ans).

En Afrique francophone, le CGAP a développé un cours sur l’analyse financière des IMF et, pour les débutants en finance, un cours sur les principes fondamentaux de la comptabilité.

Apprenez à interpréter les ratios financiers grâce à une formation SIMFI, une formation interactive qui vous entraîne à prendre les bonnes décisions en suivant les bonnes pratiques de gestion au travers d’un outil de simulation.


 

ADA3T Technical assistance

Notre assistance technique

Nous vous proposons une évaluation SPI4 accompagnée par un auditeur ADA agréé qui assurera la qualité du processus d’évaluation. Nous pouvons aussi réaliser un « audit + », qui comporte un volet d’appui à la mise en œuvre des recommandations pour améliorer votre performance sociale.

Notre assistance technique est toujours configurée selon vos besoins, n’hésitez pas à


 

ADA s’engage pour la promotion de la transparence et de la performance sociale pour une microfinance plus responsable

Depuis une quinzaine d’années, ADA s’investit activement dans la promotion de la performance sociale et de la transparence dans le secteur de la finance inclusive. De 2003 à 2013, ADA a notamment coordonné les projets Rating Fund et Rating Initiative, qui visaient à encourager les IMF à effectuer des ratings financiers et sociaux : impliquant plusieurs bailleurs de fonds, ces projets permettaient aux IMF de candidater à un cofinancement afin de couvrir une partie des coûts de ces ratings. Destinées à ne durer qu’un temps limité pour permettre au secteur du rating de se consolider, certaines activités de la Rating Initiative ont ensuite été transférées au forum African Microfinance Transparency (AMT), qu’ADA a appuyé afin de continuer à renforcer la culture de la notation en Afrique.

Peu après le lancement des Normes Universelles de Gestion de la Performance Sociale par la Social Performance Task Force en 2012, ADA a participé aux consultations coordonnées par Cerise sur la création de l’outil SPI4. L’outil SPI4 est l’outil d’évaluation de la gestion de la performance sociale qui est aujourd’hui le plus utilisé par et pour les IMF et entièrement aligné sur ces Normes Universelles. ADA a également contribué à la publication du Guide de Mise en œuvre des Normes Universelles destiné aux IMF, qui explicite ces normes et donne des conseils de mise en pratique basés sur des exemples et études de cas.

Aujourd’hui, ADA est membre des comités de pilotage de trois initiatives régionales visant à renforcer les capacités en termes de gestion de la performance sociale des fournisseurs de services financiers situés en Afrique et au Moyen-Orient (RMF - Responsible Microfinance Facility), en Amérique Centrale et Caraïbes (FFRIC-CAC - Fondo para las Finanzas Responsables e Inclusivas en Centroamérica y el Caribe), et en Asie du Sud-Est (RIFF-SEA - Responsible Inclusive Finance Facility South-East Asia). Ces trois initiatives permettent aux institutions candidates de participer à des formations et/ou d’obtenir un co-financement pour effectuer une évaluation sociale, une certification ou bénéficier d’assistance technique.

En interne, l’équipe Investissement de ADA a systématisé l’utilisation de l’outil SPI4-Alinus dans son processus d’analyse, SPI4-Alinus étant la version de l’outil adaptée aux investisseurs. Ainsi, la bonne gestion de leur performance sociale par les IMF est une condition pour recevoir un soutien financier de la part de LMDF, le fonds d’investissement à vocation sociale initié par ADA. Les équipes d’appui technique aux IMF et aux réseaux professionnels prévoient également régulièrement des audits sociaux sur la base du SPI4 avec leurs partenaires, ces initiatives ayant pour but d’encourager les IMF à s’interroger sur leurs pratiques et à les améliorer.

Cette utilisation croissante de l’outil SPI4 a permis à ADA d’analyser la gestion de la performance sociale des IMF qu’elle a appuyées en 2017 et de la comparer à celle des autres IMF ayant effectué un SPI4 dont Cerise possède les informations. Les résultats de cette analyse effectuée par Cerise montrent que les IMF appuyées par ADA font preuve d’une meilleure gestion de la performance sociale que la moyenne des autres IMF. Cela confirme l’engagement de l’équipe investissement pour la promotion des bonnes pratiques en termes de performance sociale, mais permet également d’identifier les pistes d’amélioration possibles et les potentiels besoins d’appui technique pour les IMF partenaires.

Score performance sociale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimensions
1 : Définir et suivre des objectifs sociaux
2 : S’assurer de l’engagement du conseil d’administration, de la direction et du personnel en faveur des objectifs sociaux
3 : Concevoir des produits, services, modèles de prestations et canaux de distribution qui répondent aux besoins et préférences des clients
4 : Traiter les clients de manière responsable
5 : Traiter les employés de manière responsable
6 : Equilibrer les rendements sociaux et financiers

Depuis fin 2016, ADA s’est également engagée dans un projet ambitieux de création d’une plateforme en ligne permettant de centraliser les données relatives aux performances sociales des IMF de tous les continents, issues de plusieurs outils tels que ratings, SPI4, Factsheet, etc. Ce projet, coordonné par Microfinanza Rating et financé par ADA, l’Agence Française de Développement et l’Agence Suédoise de Coopération au Développement, vise à promouvoir la transparence et les bonnes pratiques en termes de gestion de la performance sociale dans le secteur de la finance inclusive.


Social Performance Management Data Platform

Contexte
Face au développement et à la diversité croissante du secteur de la finance inclusive, celui-ci a développé des standards et outils communs d’évaluation de ses performances financières et sociales, afin de permettre aux parties prenantes du secteur d’avoir une vision plus homogène des tendances et pratiques actuelles.
Or, il n’existe aujourd’hui aucun lieu de centralisation des informations issues de ces divers outils d’analyse et d’évaluation, ce qui ne permet pas d’en avoir une vision d’ensemble et de les comparer facilement. La plateforme en ligne Mix Market rassemble des données sur les fournisseurs de services financiers, mais ces données, rapportées par les fournisseurs eux-mêmes, sont principalement financières et ne sont pas toujours exhaustives ou représentatives.


Objectif
L’objectif du projet « Social Performance Management Data Platform » est de combler ce manque en créant une plateforme en ligne permettant de rassembler toutes les données existantes issues de divers outils[1] d’analyse des performances sociales et financières des fournisseurs de services, ainsi que les données relatives aux prix pratiqués et à la transparence vis-à-vis de ces prix. Cette plateforme se veut complémentaire par rapport au Mix Market dans la mesure où les données accessibles concerneront majoritairement les performances sociales, et s’en distingue par le fait que les utilisateurs auront l’information sur le degré de fiabilité des données consultées.

La plateforme vise donc avant tout à accroitre et à promouvoir la transparence dans le secteur de la finance inclusive, et à inciter tous les acteurs du secteur à s’engager toujours davantage envers leur mission sociale : faciliter le partage et l’accès aux données concernant la performance sociale des fournisseurs de service permet en effet de valoriser les acteurs les plus engagés, d’orienter les investisseurs sociaux dans leurs prises de décision, et ainsi d’encourager les autres acteurs à améliorer leurs pratiques.

Data platform

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Prototype de la plateforme en ligne

 
[1] Ces outils sont : audits de Microfinanza Ratings, SPI4 de Cerise, Factsheets de Microfact, rapports de Mimosa, outil de calcul des taux annuels effectifs globaux de Microfinance Transparency.

En pratique
Cette plateforme permettra aux fournisseurs de services mais aussi aux régulateurs, aux investisseurs, aux bailleurs de fonds ou encore aux chercheurs qui y auront souscrit de consulter les informations sociales et financières des fournisseurs de services, et grâce à des fonctionnalités spécialement développées pour la plateforme, de les analyser et de les comparer à celles d’autres fournisseurs selon divers critères (pays, région, taille, statut juridique, etc.), dans un but d’information, de prise de décision ou de recherche.

Data platform

 

 

 

 

 

 

 



Fonction de sélection et comparaison des données issues de l’outil SPI4


Un prototype de la plateforme a été développé au cours de l’année 2017, afin de tester les différentes fonctionnalités et l’intérêt des différentes parties. Sur la base du bilan de cette première phase, la phase de développement de la plateforme finale a été lancée début 2018 et s’étendra jusqu’à fin 2019.

Data platform

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Exemple de résultat de la fonction de comparaison pour l’outil SPI4

 

Data platform

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Exemple de résultat de la fonction de comparaison des taux annuels effectifs globaux


A la fin de cette phase, les données incluses dans la plateforme concerneront au minimum 600 fournisseurs de services de 70 pays, ces données étant déjà existantes. Par la suite, la plateforme a vocation à être alimentée régulièrement avec de nouvelles données issues de nouveaux audits ou rapportées par les fournisseurs de service eux-mêmes.

 

Parties prenantes
Le projet est coordonné par Microfinanza Rating et CERISE, et financé par ADA, l’Agence Française de Développement (AFD), et l’Agence Suédoise de Coopération au Développement (SIDA). D’autres bailleurs de fonds envisagent également de s’engager au cours de la phase de développement.


Actualité

ADA participe à la conférence annuelle 2018 de la Social Performance Task Force axée sur l’orientation client

21 février 2018

La conférence annuelle 2018 de la SPTF se déroule du 19 au 22 février en Inde et a pour thème central l’orientation client (ou « Customer Centricity »). L’un des objectifs majeurs de la conférence est de guider les acteurs du secteur de la finance inclusive sur la manière d’intégrer une approche plus orientée clients dans leur modèle. Pour cela, des méthodes, outils, retours d’expérience et études de cas sont présentés pour aborder des questions cruciales telles que la définition d’objectifs sociaux, l’analyse des données pour une segmentation pertinente, le choix d’indicateurs pour le suivi des clients et des effets des services offerts, ou encore l’utilisation des résultats pour l’amélioration des produits et services, l’objectif global étant de maximiser les effets positifs pour les bénéficiaires finaux. Si les avantages de l’approche orientée clients sont mis en avant, les risques de ne pas adopter cette démarche sont également discutés. La question du genre est par exemple régulièrement soulevée, étant donné que distinguer les objectifs et indicateurs de résultats pour les hommes et les femmes peut être pertinent voire nécessaire selon les contextes.

En participant à cet événement, ADA a l’opportunité d’échanger en termes de bonnes pratiques sur cette thématique et de collecter des ressources, exemples concrets et sources d’inspiration pour mieux accompagner ses partenaires sur l’intégration de l’approche orientée clients. Qu’il s’agisse des formations, de l’assistance technique apportée aux IMF et aux réseaux, ou encore de l’investissement, tous les domaines de compétences de ADA sont concernés et ont vocation à devenir toujours plus centrés sur les clients.


Microfact a organisé sa première formation en Equateur

20 novembre 2017

Du 13 au 15 novembre, 25 participants de 11 IMF ont suivi une formation à Quito. Nos 2 formateurs, Luis Mosquera et Diego Alvarez, ont donné leur première formation à Quito aux IMF du CAAP (Cooperativa de Ahorros y Crédito de Acción Popular).
Ils ont animé des études de cas et ont présenté les indicateurs de l’outil Microfact Factsheet pour permettre aux IMF de les utiliser et d’interpréter les résultats.
Nous remercions les participants pour leur engagement et leur accueil !


Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus