Finance agricole

Soutien aux petits exploitants agricoles

Image
Finance agricole_©François Galland (Godong)


ADA améliore les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles en les aidant à être plus productifs et à accéder à des services financiers adaptés. Pour ce faire, ADA met les acteurs des chaînes de valeur agricoles en relation et forme les institutions de microfinance (IMF) à la finance agricole.

Les agriculteurs et acteurs des chaînes de valeur agricoles (CVA) et agroalimentaires des pays en développement doivent avoir accès à des services financiers adaptés pour améliorer leurs moyens de subsistance et leur productivité pour renforcer la sécurité alimentaire globale. Cependant, de nombreuses IMF ne disposent pas des compétences pour gérer les prêts agricoles, rendant difficile l’obtention de financements pour les agriculteurs désireux d’améliorer leurs pratiques de production et d’accéder à de nouveaux marchés.

Le soutien de ADA aux petits producteurs se décline en trois axes d’intervention :

  • soutien des projets d’assistance technique qui renforcent la productivité et les CVA ;
  • rôle de coordinateur en mettant ces acteurs en relation avec des IMF afin de faciliter l’accès des agriculteurs au financement ;
  • formations des IMF pour qu’elles adaptent leurs produits aux besoins de financement des agriculteurs.

Les trois projets ci-après illustrent ces trois axes.


SSNUP : renforcer la résilience des petits exploitants et des chaînes de valeur agricoles

Le SSNUP (Smallholder Safety Net Upscaling Programme) cherche à renforcer la productivité et la résilience des petits exploitants agricoles en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Il cofinance des projets d’assistance technique qui renforcent les petits exploitants et les acteurs des CVA (PME, coopératives agricoles, IMF et autres intermédiaires financiers agricoles). Ces projets vont du développement de services d’assurance indicielle à la promotion de pratiques agroécologiques et climato-intelligentes.


F2.0 : une plateforme en ligne pour la commande d’intrants et la gestion des stocks

ADA a créé la plateforme web F2.0 (Fermier 2.0) pour mettre les acteurs des chaînes de valeur agricoles (CVA) en relation avec les IMF afin de faciliter leurs échanges, la transmission des informations et la dématérialisation des paiements. Elle permet d’accroître l’inclusion financière des groupements de petits exploitants, de réduire les risques et de rendre les services de l’IMF plus efficaces et plus ciblés grâce à des prêts adaptés et à la demande des petits exploitants agricoles. 


FAR : formation en finance agricole et rurale

En collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ADA organise une formation en finance agricole et rurale (FAR) pour les institutions financières ou les organismes publics africains.


 


À RETENIR

ADA soutient les petits exploitants via de l'assistance technique pour augmenter la productivité, la mise en relation des acteurs des chaînes de valeur agricoles avec les IMF et des formations.

French