Jeune

SOMMAIRE

Soutien des jeunes entrepreneurs à travers la microfinance (< 10 000€)

Soutien des jeunes entrepreneurs à travers le YES Funding Initiative (5 000€ - 50 000€)
En Afrique de l’ouest :

  • Au Burkina Faso en collaboration avec La Fabrique (incubateur)
  • Au Mali en collaboration avec DoniLab (incubateur)
  • Au Sénégal en collaboration avec Jokkolabs (incubateur)

En Amérique latine :

  • Au Nicaragua en collaboration avec Impact Hub Managua (incubateur)
  • Au Guatemala en collaboration avec Alterna (incubateur)
  • En El Salvador en collaboration avec INSERT/Yawal (incubateur), Credicampo (Institution de Microfinance), la Fundación Campo (ONG), Alterna (incubateur)


FR

 

Des nouvelles initiatives pour l’inclusion financière des jeunes entrepreneurs

Les jeunes entrepreneurs (18-35 ans) représentent un vivier d’emplois conséquent. Une grande majorité d'entre-eux ont un besoin d’un financement compris entre 100 et 100 000 € pour pouvoir développer leur activité, accéder au marché et attirer des investisseurs. Or puisque les banques ciblent les grandes entreprises et que les institutions de microfinance (IMF) financent les micro entrepreneurs, ces jeunes entrepreneurs, qui se situent entre les deux, sont quand à eux souvent délaissés, notamment à cause du risque qu'ils représentent. On les appelle le « chaînon manquant » ( ou missing middle). ADA a démarré un programme spécifique appelé "Young Entrepreneurs Sustainable (YES) Funding Initiative" pour combler ce manque de financement et faciliter l'accès au marché de ces jeunes entrepreneurs qu'elle soutient pas ailleurs depuis de nombreuses années déjà à travers la microfinance.
Par ailleurs, ADA poursuit depuis 2018 son appui à l’inclusion économique et financière des jeunes entrepreneurs, à travers une approche globale "Marché – Appui technique – Financement" basée sur une complémentarité d’acteurs spécialisés tels qu’incubateurs, catalyseurs ou financeurs.


Soutien des jeunes entrepreneurs à travers la microfinance 

(besoin de financement entre 100€ et 10 000€)

1. Appui aux jeunes micro et petits entrepreneurs au Rwanda avec UFC

En 2016, ADA, Rotary Espoir 2005 et Umutanguha Finance Company (UFC), une institution de microfinance basée au Rwanda, ont implémenté un projet pilote « Appui aux jeunes entrepreneurs du Rwanda », dans l'objectif de tester une approche pouvant contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes. Cela consiste à donner à de jeunes entrepreneurs, essentiellement des artisans, un accès à des services financiers et non financiers adaptés à leurs besoins pour leur permettre de créer ou de renforcer leurs propres activités. Un produit de crédit appelé « Artisan Youth Loan » a ainsi vu le jour. En 2018, suite aux conclusions positives de la phase pilote et à la demande émanant d’autres agences de l’IMF, des préparations avaient été faites pour étendre la distribution du produit.

Afin de pérenniser cette initiative au Rwanda, ADA et le Rotary avaient alors décidé de renouveler leur partenariat en 2019 et 2020, à travers un accord de cofinancement d’un montant de 183 124 euros. A travers ce nouveau projet, intitulé « Appui aux jeunes micro et petits entrepreneurs rwandais », 4 500 emplois jeunes devraient voir le jour à l’horizon 2020.

En 2019, la diffusion s’est fortement intensifiée, et le produit a été déployé dans toutes les 18 agences de l’IMF. 2 000 jeunes ont été formés et  ont ouvert leurs comptes d’épargne auprès d’UFC et 300 jeunes ont été financés.

Partenaire du projet :

ROTARY

2. Faciliter l’inclusion financière des jeunes entrepreneurs sénégalais avec UIMCEC

LUXDEV En juillet 2020, ADA avec l’appui de LUXDEV a démarré son intervention visant à faciliter l’inclusion financière des jeunes issus des systèmes de formation formels et informels dans la région Centre au Sénégal. Ce projet initié dans le cadre du PIC IV (Programme Indicatif de Coopération) couvre les régions de Kaolack, Fatick, Kaffrine et Diourbel. L’institution de microfinance UIMCEC (Union des Institutions Mutualistes Communautaires d'Epargne et de Crédit) basée au Sénégal, a bénéficié d’un accompagnement en vue de développer des produits d’épargne et de crédits adaptés aux besoins de cette clientèle spécifique que représentent les jeunes primo entrepreneurs. En outre, l’accessibilité à des services financiers de proximité dans cette zone particulièrement desservie, a été facilitée grâce à la digitalisation.

En vue d’une meilleure gestion des risques, les jeunes financés bénéficient d’un accompagnement en amont et en aval du financement. En amont, les jeunes primo entrepreneurs sont mis en relation avec UIMCEC pour l’accès au crédit et l'acquisition des compétences techniques qu’interpersonnelles pour mener à bien leur projet.  En aval, un suivi sous forme de mentorat est également envisagé afin d’accompagner les jeunes dans la mise en œuvre de leur projet afin d’éviter des détournements d’objet, de les guider et les conseiller lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés, de constituer un soutien moral lorsqu’ils sont sujets à du découragement ou de la démotivation, mais également au-delà de cela de leur permettre d’optimiser leur financement en les aidant à saisir les opportunités de marché. En outre, pour les jeunes désireux de s’impliquer dans la production agro-écologique et la transformation agro-alimentaire, l’incubateur Jokkolabs a été associé au projet pour les accompagner.

A l’horizon 2022, il est prévu que 1 000 jeunes aient accès à des services d’épargne et que 450 d’entre-eux soient financés pour lancer leurs projets.

Partenaire du projet :

LUXDEV
Microfinance

 


Soutien des jeunes entrepreneurs à travers le YES Funding Initiative 

(besoin de financement entre 10 000 € et 100 000 €)

Forte de 25 ans d’expérience, ADA cherche à explorer de nouveaux mécanismes de financement pour des activités à fort potentiel d’impact en termes de croissance et de création d’emplois. C’est le cas des jeunes entrepreneurs, l’une de ses cibles prioritaires. Ainsi, en plus de ses projets de financement des jeunes entrepreneurs à travers les institutions de microfinance, ADA a identifié trois types de partenaires ayant des expertises complémentaires d’appui aux entrepreneurs : des incubateurs/accélérateurs ; des catalyseurs de marché (institutions qui facilitent la commercialisation) et des institutions de financement (fonds d’investissement, plateformes de crowdfunding, business angels, etc.).

Combler un manque de financement grâce à la YES Funding Initiative 

Apres une phase d’identification et de tests des partenariats entre 2018 et 2019 en faveur d’accompagnement des entrepreneurs et afin de répondre à la nécessité du missing middle composé des jeunes entrepreneurs ayant un besoin de financement entre 10 000 € et 100 000 €, ADA a lancé en 2020 le « Young Entrepreneurs Sustainable Funding Initiative » (YES Initiative) en Afrique et Amérique centrale. La YES initiative est un modèle de financement dans lequel des investisseurs / institutions de financement travaillent mains dans la main avec des incubateurs / accélérateurs qui accompagnent les jeunes entrepreneurs pour les préparer à accueillir l’investissement.

La YES est basée sur 5 principes :

  1. octroyer un crédit dont le remboursement est basé sur le chiffre d’affaires de l’entreprise ;
  2. accompagner l’entrepreneur avant et après l’accès au financement ;
  3. une partie du crédit doit servir à couvrir l’assistance technique donnée par l’incubateur/accélérateur ;
  4. la durée du financement est comprise entre 3 et 5 ans ;
  5. le montant du financement augmente au fil du temps.

 

Les partenaires actuels sont :

En Afrique de l’ouest :

  • Au Burkina Faso en collaboration avec La Fabrique (incubateur)

La Fabrique est un incubateur entièrement dédié à la co-construction d'entreprises sociales et responsables en Afrique de l'Ouest. Depuis 2014, elle accompagne des entrepreneurs sociaux à fort potentiel au Burkina Faso et dans la sous-région, afin de co-construire des entreprises pérennes et à fort impact.

  • Au Mali en collaboration avec DoniLab (incubateur)

DoniLab est un incubateur d’entreprises basé à Bamako au Mali. Il couvre des secteurs d’activité à fort potentiel d’innovation à savoir les TIC, la santé, l’innovation sociale. La mission principale de DoniLab est d’accompagner les jeunes entreprises et startups innovants dans les différentes phases de développement de leurs projets, de l’idée à la levée de fonds, en passant par la conception du business plan. Pour mener à bien ses missions, l’incubateur travaille avec des organismes internationaux et locaux pour concevoir des programmes qui visent à susciter l’innovation chez les jeunes et leurs apporter l’accompagnement nécessaires en matière d’entreprenariat.

  • Au Sénégal en collaboration avec Jokkolabs (incubateur)

JokkoLabs est une initiative internationale privée à but non lucratif lancée à Dakar, au Sénégal. C'est un "groupe d'action" indépendant qui vise à identifier et à soutenir les idées innovantes des entrepreneurs de l'économie numérique, des industries culturelles et des médias afin d'accélérer la compétitivité des nations et la prospérité pour tous.

Il existe aujourd'hui plusieurs pôles autour de 7 pays dont la majorité sont en Afrique de l’Ouest.  

En Amérique latine 

  • Au Nicaragua en collaboration avec Impact Hub Managua (incubateur)

Impact Hub Managua est une organisation qui a pour objectif le renforcement et le développement des écosystèmes entrepreneuriaux et la promotion de l'esprit d'entreprise d'une manière innovante et inclusive. Membre du réseau mondial d'organisations Impact Hub, Impact Hub Managua travaille au Nicaragua depuis octobre 2018, aidant les entrepreneurs à développer leurs idées commerciales à travers de différents programmes de formation et de coaching et en les connectant avec d'autres entrepreneurs, investisseurs et acteurs pertinents afin de générer des opportunités d'affaires.

  • Au Guatemala en collaboration avec Alterna (incubateur)

Alterna est une plateforme d'innovation sociale et d'entrepreneuriat inclusif, établie au Guatemala en tant qu'association à but non lucratif. Sa mission est de soutenir les entrepreneurs d’Amérique centrale à augmenter leur impact économique et social à travers des services de formation et de conseil et en les rapprochant d'opportunités complémentaires (investissement d'impact, accès au marché). Fondée en 2010, Alterna a travaillé avec plus de 2 000 entreprises de profils et de secteurs différents (rural, urbain, en phase de démarrage, en croissance) au Guatemala et en Amérique centrale et possède une ample expérience avec des organismes de coopération internationaux et locaux.

En El Salvador en collaboration avec:

  • INSERT/Yawal (incubateur)

Yawal  est un incubateur d'entreprises dynamiques avec un impact social et environnemental, lancé par INSERT en 2013. Il s’occupe des processus pour le développement et le renforcement des entreprises, de la phase de conceptualisation à celle de l'investissement. Il travaille en collaboration avec des institutions publiques et privées pour coordonner la croissance du tissu productif des territoires afin de concentrer les actions et d'éviter les doublons en matière d'efforts.

  • Credicampo (Institution de Microfinance)

Credicampo est une institution de microfinance inclusive, axée sur la durabilité et spécialisée dans les marchés ruraux, avec une proposition de valeur qui intègre les services de microfinance avec le développement économique et social des communautés rurales.

  • la Fundación Campo (ONG)

La Fundación est née il y a 25 ans pour apporter le développement aux communautés les plus démunies du pays, avec une méthode d'intervention innovante et unique dans la région d'Amérique centrale qui est basée sur la participation des citoyens, les alliances stratégiques et la cohésion sociale. Son approche consiste à travailler sur des modèles de vie durables, le renforcement des organisations communautaires, l'inclusion des jeunes, l'amélioration des infrastructures sociales communautaires de base, la revitalisation des économies locales et la protection des ressources naturelles renouvelables.

  • Alterna (incubateur)


Un premier pilote au Guatemala avec l'incubateur Alterna
Afin de tester le YES Funding Initiative, une stratégie a été adoptée respectivement pour les régions d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique centrale, où des partenariats avec des incubateurs et accélérateurs ont été établis. Au Guatemala, une due diligence de l’incubateur Alterna et de son programme de financement Catalyzer, financé par la Banque Interaméricaine de Développement a été effectuée. Suite à cela, ADA va octroyer 150 000€ à Alterna pour financer les petits entrepreneurs sociaux du Catalyzer.

 


ADA membre du réseau ANDE

Logo ANDE

En 2016, ADA est devenue membre du réseau ANDE (Aspen Network of Development Entrepreneurs), un réseau mondial d’organisations œuvrant pour l’essor de l’entreprenariat dans les pays émergents. En soutenant le développement du secteur de la finance inclusive, ADA fait en effet partie intégrante des acteurs contribuant à l’émergence d’un environnement favorable aux micro- et petits entrepreneurs. Depuis son adhésion, ADA a fait des échanges d’expériences et a établi des partenariats avec d’autres institutions affiliées en Amérique Centrale et en Afrique.