SSNUP
Accroître la résilience des petits exploitants agricoles et des chaînes de valeur agricoles
Body

L’objectif du programme SSNUP (Smallholder Safety Net Upscaling) est d’accroître la productivité et la résilience des petits exploitants agricoles en Asie, en Afrique et en Amérique latine grâce à une meilleure gestion des risques et à la promotion de pratiques agricoles durables et intelligentes face au climat. En plus d’améliorer la sécurité alimentaire et le niveau de vie d'une dizaine de millions de ménages de petits exploitants agricoles, ce programme contribuera aussi au développement des chaînes de valeur agricoles durables. 

Étalé sur dix ans, le programme s'appuie sur les connaissances et l'expertise de multiples dispositifs d'assistance technique de fonds d'investissement à impact en vue d’atteindre le plus grand nombre de petits exploitants agricoles avec le moins de bureaucratie possible. Soutenu par les gouvernements du Luxembourg, de la Suisse et du Liechtenstein, SSNUP est un programme coordonné par ADA, qui assure également le partage des connaissances et la diffusion des meilleures pratiques entre les investisseurs et leurs partenaires, au bénéfice de l’ensemble du secteur agricole. 

aa
Objectifs
Accroître la résilience des petits exploitants agricoles grâce à l’apport d’assistance technique et d’investissement
Zones d'intervention
Régions
Afrique subsaharienne (priorité), Asie et Amérique latine
Budget
Budget
55 millions d’euros sur 10 ans, dont 18 millions d’euros pour la première phase du programme de 2020 à 2023
Bénéfices du programme
Body

SSNUP va permettre d'accroître la résilience des petits exploitants agricoles, de renforcer les chaînes de valeur agricoles et d'augmenter les investissements dans les secteurs agricoles des pays en développement. Le programme va apporter de nombreux bénéfices qui auront un impact positif non seulement sur les petits exploitants agricoles, mais aussi sur leurs ménages et leurs communautés :

  1. Une amélioration de la productivité et donc des revenus pour 10 millions de petits exploitants agricoles, grâce à des méthodes de production plus efficaces, à une utilisation accrue des technologies et un accès plus facile aux financements et aux informations du marché.
  2. Une plus grande résilience des petits exploitants agricoles et de leurs ménages (jusqu’à 50 millions de personnes) grâce à une meilleure gestion des risques agricoles et/ou à des produits d’assurance qui les rendront moins vulnérables à des chocs extérieurs tels que les phénomènes météorologiques extrêmes et la volatilité des prix.
  3. La protection de l’environnement grâce à des pratiques agricoles durables et intelligentes face au climat.  
  4. Des chaînes de valeur agricoles renforcées grâce à la facilitation des transactions commerciales entre les petits exploitants agricoles et les autres parties prenantes des chaînes de valeur agricoles.
  5. Des investisseurs d’impact internationaux qui investissent davantage dans les chaînes de valeur agricoles, ce qui va générer une croissance supplémentaire grâce au respect des principes mondiaux d'investissement agricole responsable et à l'adoption de normes durables dans le domaine environnemental, social et de bonne gouvernance.
  6. Une sécurité alimentaire accrue pour tout le monde, conformément aux objectifs de développement durable des Nations unies.  
  7. Le recueil et la diffusion par ADA des bonnes pratiques et des transferts de connaissances entre tous les partenaires du programme SSNUP, ce qui permet de réaliser des gains d'efficacité supplémentaires. En étant répercutées auprès des autres acteurs des chaînes de valeur agricoles, ces connaissances profiteront finalement au secteur agricole dans son ensemble. 
Fonctionnement du programme
Body

Le programme SSNUP est prévu pour une durée de dix ans, avec une enveloppe globale ciblée à 55 millions d'euros. Il cofinancera des projets d'assistance technique qui renforceront la résilience des petits exploitants et autres acteurs des chaînes de valeur agricoles tels que les PME, les coopératives agricoles, les IMF et d’autres intermédiaires financiers agricoles en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Ces projets peuvent aller du développement de services d'assurance indicielle à la promotion de pratiques agroécologiques et intelligentes face au climat.

Le programme cible les chaînes de valeur agricoles dans lesquelles les structures d'assistance technique et leurs investisseurs d'impact sont déjà actifs ou entendent le devenir. Vu que les bénéficiaires ciblés figurent déjà dans le portefeuille des investisseurs d'impact ou parmi leurs prospects, le programme SSNUP peut orienter les financements supplémentaires de manière beaucoup plus efficace, sans avoir besoin d'une due diligence supplémentaire. Cela facilitera non seulement l’acheminement des financements du SSNUP vers les projets d'assistance technique, mais rendra également les investissements plus efficaces et moins risqués, car les investisseurs pourront compter sur l'expertise et la due diligence d'investisseurs d'impact très expérimentés tels que la Alterfin, Fondation Grameen Crédit Agricole, Incofin, Oikocredit, responsAbility, SIDI et Symbiotics.

Ces fonds partenaires gèrent entre 3,5 milliards d'euros et 92 millions d'actifs, investissent activement dans les chaînes de valeur agricoles et se servent de dispositifs d'assistance technique et de renforcement des capacités pour soutenir leurs bénéficiaires. En plus de tirer parti de ces partenariats existants, le programme SSNUP va encourager les investisseurs partenaires à envisager de nouveaux pays ou de nouvelles régions, ce qui leur permettra d'élargir leur portefeuille et leur périmètre. D'autres investisseurs seront invités à se joindre au programme au fur et à mesure du déploiement des différents projets du SSNUP.  

La première phase du programme SSNUP couvre la période 2020-2023, pour un budget cible de 18 millions d'euros. 84% de ce financement, soit environ 15 millions, seront directement fournis par le programme SSNUP, le budget restant sera pris en charge par les acteurs des chaînes de valeur agricoles. Nous sommes actuellement à la recherche de donateurs supplémentaires pour compléter l’enveloppe du programme SSNUP visée, dont 2,2 millions d'euros sont encore à lever.

En tant que coordinateur du programme, ADA recueillera et diffusera les données, les bonnes pratiques, les innovations prometteuses et mesurera les résultats et l'impact des différents projets. 

Gouvernance – qui fait quoi ?
Body
  • Bailleurs de fonds (donateurs) : le programme SSNUP est financé par la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC), le Liechtenstein Development Service (LED), la Direction luxembourgeoise de la coopération au développement et de l’action humanitaire, en partenariat avec Lux-Development. Le programme est à la recherche de donateurs supplémentaires pour atteindre l’objectif de financement du SSNUP.
  • Investisseurs d’impact et leurs dispositifs d’assistance technique : Alterfin, Fondation Grameen Crédit Agricole, Incofin, Oikocredit, responsAbility, la SIDI et Symbiotics ont rejoint le programme SSNUP afin d’améliorer le volet assistance technique de leurs investissements en cours dans les zones rurales. Ils investissent auprès de bénéficiaires tels que des institutions de microfinance, des PME et des coopératives agricoles, et stimulent les chaînes de valeur agricoles.
  • Coordinateur du programme : ADA veille à la collaboration entre toutes les parties prenantes et supervise la mise en œuvre du programme.
  • Partenaires de la gestion et de la diffusion des connaissances : International Institute for Sustainable Development (IISD), Council on Smallholder Agricultural Finance (CSAF) et le Microinsurance Network contribueront au recueil et à l’essaimage des informations et des leçons tirées des projets. 
Parties prenantes et bénéfices du programme SSNUP
Body

Schéma SSNUP

 

Inscription à la newsletter SSNUP
Ajout barre latérale ?
No