International Conference on Inclusive Insurance - Digital Edition : 2 au 6 novembre

02 novembre 2020 Crise du Covid-19
International Conference on Inclusive Insurance FR

Luxembourg / Munich - 2 novembre 2020. Gouvernements et compagnies d’assurance doivent redoubler d’efforts pour aider les millions de personnes, ménages et entreprises à faible revenu à faire face aux effets de la crise de la Covid-19, du changement climatique et des risques y afférents qui exacerbent les écarts de richesse et les inégalités sociales dans les économies émergentes et mettent en péril la stabilité des systèmes politiques et financiers.

La pandémie met en lumière le rôle crucial de l’assurance comme filet de sécurité pour les personnes qui perdent leur emploi ou qui ne peuvent aller travailler, pour les soutiens de famille lorsque ceux-ci tombent malades ou décèdent, ou encore pour les petites entreprises obligées de mettre la clé sous la porte. Mais il est alarmant de constater à quel point, sur les marchés émergents, le nombre d’individus disposant d’une couverture d’assurance reste faible.

Pour aborder ces préoccupations, plus de 1 400 experts du monde entier issus d’ONG, d’agences d’aide au développement, d’organismes de surveillance et de réglementation, ainsi que des spécialistes en politiques et des acteurs de l’industrie de l’assurance se réuniront en ligne cette semaine à l’occasion de l’édition numérique de l’International Conference on Inclusive Insurance (ICII) 2020 – la conférence internationale sur l’assurance inclusive organisée à l’initiative de la Fondation Munich Re et du Microinsurance Network.

« La crise de la Covid-19 montre combien il est important de comprendre et de gérer les risques », a déclaré Dirk Reinhard, Vice-président de la Fondation Munich Re et du Comité directeur de l’ICII 2020. « L’assurance est une composante clé de la gestion des risques mais des milliards de personnes n’ont toujours pas accès à celle-ci ni à d’autres solutions appropriées pour se protéger. Et il ne faut pas oublier par ailleurs que, lorsque la pandémie sera enfin terminée, nous resterons confrontés à des risques accrus en raison du changement climatique. »
Sans assurance, les familles à faible revenu et les petites entreprises demeureront aux prises avec d’énormes difficultés lorsqu’elles seront touchées par des événements climatiques extrêmes. La conférence internationale sur l’assurance inclusive a pour but d’encourager gouvernements et assureurs à intensifier leur coopération pour mettre au point de meilleures solutions de gestion des risques.

Sans assurance, les familles à faible revenu et les petites entreprises demeureront aux prises avec d’énormes difficultés lorsqu’elles seront touchées par des événements climatiques extrêmes. La conférence internationale sur l’assurance inclusive a pour but d’encourager gouvernements et assureurs à intensifier leur coopération pour mettre au point de meilleures solutions de gestion des risques.

« Malgré une certaine amélioration, le faible taux de couverture d’assurance reste alarmant dans de nombreuses économies en développement,” a souligné Katharine Pulvermacher, Directrice générale du Microinsurance Network. « Les résultats de notre Landscape of Microinsurance, notre nouvelle étude sur l’état des lieux de la micro-assurance, montrent que dans les pays sur lesquels nous nous sommes penchés plus de 90 pour cent des consommateurs émergents n’ont pas de couverture d’assurance, et ce, quel que soit le type de risque. Tout comme le changement climatique, le coronavirus a un impact disproportionné sur les personnes à faible revenu. Le Microinsurance Network, l’Insurance Development Forum (IDF) , le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Partenariat mondial InsuResilience travaillent ensemble à l’élaboration d’un plus grand nombre de solutions d’assurance répondant réellement aux besoins de ce segment de clientèle. »

Lancé aujourd’hui, le dernier état des lieux de la micro-assurance révèle que, en dépit du caractère essentiel de la digitalisation pour parvenir à toucher à grande échelle la clientèle défavorisée, les contacts directs par le biais des agents, des courtiers, des institutions financières
et des institutions de microfinance (IMF) restent cruciaux pour la distribution de micro-assurance. Cette étude met également en lumière un certain nombre de préoccupations relatives à la valeur client, montrant que les taux moyens de sinistres peu élevés et les longs délais d’indemnisation minent la confiance et n’incitent pas à la souscription de produits d’assurance. Les assureurs et leurs partenaires de distribution doivent se centrer davantage sur les clients pour atteindre la valeur recherchée et toucher un maximum de personnes.

« Les individus à faible revenu sont moins susceptibles de disposer d’une assurance santé adéquate en cas de maladie, d’une protection des revenus en cas de perte d’emploi ou d’une couverture d’assurance vie si elles viennent à décéder ; de même il est peu probable que les petites entreprises disposent d’une assurance contre les pertes d’exploitation lorsqu’elles sont obligées de cesser leurs activités dans le cadre de mesures de confinement obligatoire, » a ajouté Pulvermacher. « Nombreux sont ceux qui doivent choisir entre risquer leur vie ou perdre leurs revenus. Il se peut qu’ils soient obligés de vendre des biens ou de s’endetter encore davantage juste pour survivre. Les micro-entrepreneurs, la main-d’oeuvre de la « gig economy », les ménages à faible revenu, les travailleurs informels et indépendants ainsi que les femmes sont plus susceptibles d’être durement touchés, particulièrement dans les pays en développement. L’assurance inclusive pour quelques dollars seulement par mois pourrait les aider à échapper aux pires conséquences. »

L’édition numérique 2020 de l’ICII, qui réunit des acteurs clés tels que l’IDF, l’Association of Insurers and Reinsurers in Developing Countries (AIRDC), le PNUD, et bien d’autres encore, vise à attirer nettement plus de participants que la manifestation habituellement en présentiel. « Le coronavirus a causé des distorsions économiques sans précédent pour l’industrie de l’assurance, » a ajouté Reinhard. « Mais il a aussi ouvert des opportunités. En ce qui concerne l’offre de produits d’assurance inclusive en Amérique latine, en Afrique et en Asie, nous avons en effet constaté l’émergence de nouvelles approches résultant directement de la pandémie. De nombreux assureurs proposent maintenant des solutions incluant des services à valeur ajoutée tels que les consultations médicales à distance. »

Selon Pulvermacher, « cette conférence est également l’occasion formidable pour certains des esprits les plus brillants de la profession de se réunir et de trouver des solutions d’assurance innovantes qui aideront ceux qui sont le plus durement touchés par les crises mondiales telles que le changement climatique ou les pandémies. La collaboration est la clé du succès et je suis convaincue que nous pouvons mettre à contribution l’expertise collective pour aider ceux qui ont le plus besoin de produits d’assurance abordables. »


À propos de la Fondation Munich Re
Munich Re s’occupe de la gestion de risques mondiaux depuis 1880. Aujourd’hui, la compagnie possède expertise et savoir-faire dans tous les domaines de compétence liés à la thématique des risques. Elle se doit d’adopter une attitude responsable en partageant ces connaissances. La Fondation Munich Re permet à Munich Re de s’acquitter de cette responsabilité. Les individus sont au coeur même du travail de la Fondation ; sa tâche consiste à minimiser les risques auxquels ceux-ci sont exposés. Elle s’efforce d’apporter des réponses aux problèmes et d’offrir le soutien nécessaire, et ce, également dans les pays en développement.

À propos du Microinsurance Network
Organisme associatif à but non lucratif constitué de membres, le Microinsurance Network est mû par sa vision d’un monde dans lequel un meilleur accès à des outils de gestion des risques efficaces permet aux individus, quels que soient leurs revenus, d’être plus résilients et moins vulnérables aux aléas du quotidien et aux catastrophes. Les consommateurs à faible revenu sont au centre de notre mission. Nous oeuvrons avec un large éventail d’acteurs partout dans le monde pour privilégier les besoins, les intérêts et le bien-être des bénéficiaires finaux.

À propos de l’International Conference on Inclusive Insurance
L’édition numérique 2020 de l’ICII a lieu en ligne du 2 au 6 novembre 2020. Des experts du monde entier issus d’ONG, d’organisations d’aide au développement, d’organismes de surveillance et de réglementation ainsi que des spécialistes en politiques et des acteurs de l’industrie de l’assurance discuteront des solutions de gestion des risques qui reposent sur les principes de l’assurance et qui sont destinées aux ménages à faible revenu ainsi qu’aux micro-, petites et moyennes entreprises.

À propos de l’Asia Insurance Review
La revue Asia Insurance Review (AIR) est le partenaire média de l’International Conference on Inclusive Insurance 2020. L’AIR a été lancée en janvier 1991 pour satisfaire le besoin d’information des professionnels de l’assurance en Asie plus particulièrement et dans le reste du monde de façon générale. Elle est rapidement devenue le premier magazine professionnel régional entièrement dédié à l’assurance, lu par tous les décideurs clés et lecteurs de ce secteur en Asie. Depuis 30 longues années, l’AIR se fait la voix de l’industrie de l’assurance en Asie, un secteur en perpétuelle mutation.


Pour plus d’informations, veuillez contacter Hugo Fulco, Manager, Communications and Community Relations au Microinsurance Network.