Formations élaborées par le CGAP


9 cours élaborés par le CGAP, donnés par 110 formateurs, dans 13 pays d'Afrique Sub-saharienne francophone.


Durée et public : Ces cours, d'une durée de 3 à 5 jours, visent les techniciens et décideurs qui traitent les informations au sein des IMF pour la prise de décision, le personnel des organismes de supervision et de tutelles, ainsi que les partenaires au développement.

Pays représentés : BéninBurkina Faso, Burundi, CamerounCongo, Côte d'Ivoire, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République Démocratique du CongoSénégal, Togo

Contact : Pour tout renseignement sur les cours, les plannings et les frais, veuillez vous adresser directement au partenaire institutionnel du pays concerné sur base de la liste au format pdf ci-dessous.

Téléchargez le descriptif des cours élaborés par le CGAP

Téléchargez la liste des partenaires institutionnels

Téléchargez la liste des personnes ressources

 

Actualité

Retour sur 5 années de partenariat ADA-CGAP en Afrique

Mandat CGAP

28 juin 2018

ADA a organisé du 18 au 20 juin 2018 à Saly Hôtel au Sénégal, l’atelier de clôture de la gestion de la licence que le CGAP (Consultative Group to Assist the Poor) lui a confié trois ans auparavant. ADA devait gérer cette licence conjointement avec African Microfinance Network (AFMIN), mais cette dernière ayant cessé ses activités en cours de route, ADA a géré seul le mandat, l’amenant ainsi de procéder seul à la clôture dudit mandat avec les parties prenantes que sont les organisations partenaires, les personnes ressources et les formateurs.

En effet, le CGAP qui est un consortium de 33 partenaires bilatéraux et multilatéraux créé en 1995 est un centre de ressource indépendant qui développe des solutions innovantes pour l'inclusion financière par la recherche pratique et un engagement actif avec les fournisseurs de services financiers, les décideurs politiques et les bailleurs de fonds.

Dans le cadre d'une opération expérimentale, lancée par le CGAP en avril 1997 et dénommée «Initiative pilote pour le renforcement des capacités de microfinancement en Afrique», le CGAP a progressivement développé 9 cours, en langue anglaise et ensuite traduits en français, destinés à différentes catégories de personnel des IMF. 

A partir de janvier 2000, le CGAP a lancé le programme CAPAF (Renforcement des Capacités en Afrique Francophone) visant 19 pays d'Afrique francophone afin de bâtir les capacités de fournisseurs locaux de services de formation.

Le programme CAPAF avait pour mission de promouvoir une approche de marché pour la prestation de services viables de formation et d'appui technique pour le secteur de la microfinance en Afrique francophone. En s'appuyant sur les cours du CGAP, les formations thématiques offertes visent ainsi à faciliter l'accès des IMF à des cours pratiques et directement applicables dans le contexte local à moindre coût et à offrir la possibilité aux prestataires de services partenaires de rentabiliser leurs activités durablement en acquérant un savoir-faire reconnu.

Initialement basé à Dakar au Sénégal, ce programme a été cofinancé par le CGAP, le MAE/France et l'USAID et a connu deux phases successives de janvier 2000 à Janvier 2009. A sa clôture, ses activités se sont poursuivies dans le cadre d'une gestion directe par la représentante régionale du CGAP pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre et grâce à un financement de l'Agence Française de Développement (AFD). Le financement de l'AFD a été clôturé au 31 décembre 2013 et marquera l'arrêt de l'engagement direct du CGAP dans le soutien au déploiement de ces cours en Afrique francophone.

Le pilotage du programme a été par la suite confié au consortium ADA-AFMIN[1]. Le mandat d’ADA est prévu pour prendre fin en juin 2018.

[1] Le mandat sera en fait exécuté par ADA

L’objet du mandat de cinq ans (2013-2018) est double :

  • maintenir une offre viable et crédible de formation sur les cours élaborés par le CGAP dans les pays d’Afrique francophone sur la base du maintien de la qualité des prestations de formations, des formateurs et la mise à jour des cours ;
  • accompagner l’institutionnalisation du réseau des formateurs.

Pour la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités dans les pays d'Afrique francophone, le CGAP, tout comme CAPAF et ADA, n’interviennent pas directement dans la formation des IMF mais travaille en étroite collaboration avec un réseau de partenaires, qui s'est construit au fil du temps.

C’est ce qui explique le fait que ADA ait offert une fenêtre à REFORM-AFRIQUE pour son Assemblée Générale pendant l’atelier.

Pendant son mandat et en plus de la mise à jour des cours, ADA a eu les performances ci-dessous:

  • Gestion de 10 modules de formation,
  • 146 formateurs certifiés et habilités,
  • 14 personnes ressources,
  • 17 partenaires institutionnels,
  • 47 formations - dans 13 pays.
Mandat CGAP Mandat CGAP Mandat CGAP

Prenant en compte les indications sur l’évolution du secteur de la finance inclusive et conformément aux orientations de son Plan de Développement Opérationnel (DPO), ADA n’a pas souhaité renouveler la gestion du mandat du CGAP, mais entend travailler les ressources ou organisations à même de contribuer à l’atteinte des objectifs de son PDO.

Pendant son mandat et afin de préparer son retrait dans le soutien direct à ces activités de renforcement de capacités, ADA a accompagné la mise en place d’une association des formateurs et personnes ressources. Cette association dénommé «  REFORM-AFRIQUE » a son siège à Abidjan.

REFORM-AFRIQUE, est une Association à but non lucratif, créée en octobre 2015 au Luxembourg. Son objectif général est de garantir la qualité des prestations de services offertes aux acteurs et SFD et professionnaliser le secteur de la microfinance en Afrique francophone. Le réseau est constitué de plus d'une vingtaine de  membres, répartis dans 16 pays de l'Afrique francophone

La conséquence de la fin du mandat tient juridiquement à l’utilisation par les institutions et les personnes ressource des noms et logos de ADA et du CGAP. Ne seront autorisés à utiliser les Noms et Logos de ADA et du CGAP que ceux qui auront un contrat de prestation ou une convention de collaboration avec ADA ou CGAP.

Vers le haut

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus