Body

SAM21

Qu'est-ce que la SAM ?

La Semaine africaine de la microfinance (SAM) est une conférence dédiée au développement de l’inclusion financière en Afrique qui a lieu tous les deux ans.

Après le lancement de la 1ère SAM en 2013 à Arusha (Tanzanie), une 2ème édition en 2015 à Dakar (Sénégal), une 3ème en 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), et une 4ème à Ouagadougou (Burkina Faso) en 2019.

Pourquoi le Burkina

SAM2019

La SAM est une semaine entière pour :​

  • Identifier, échanger et célébrer les innovations, leur impact et les contributions du secteur africain de la finance inclusive à la réalisation des ODD ;
  • Repérer les lacunes et les défis auxquels le secteur est confronté aujourd’hui et trouver des solutions pour y remédier ;
  • Renforcer l’engagement du secteur sur les outils de mesure d’impact et analyser sa rentabilité ;
  • Favoriser de nouvelles relations et enrichir celles existantes avec des partenaires et alliés potentiels dans le secteur de la finance inclusive en Afrique ;
  • Promouvoir des plans d’action et assurer leur suivi après la conférence ;
  • Tirer parti de l’expertise financière de la coopération luxembourgeoise et renforcer son rôle en tant que partenaire clé des praticiens de la finance inclusive ;
  • Rallier les participants en leur montrant comment concentrer leurs énergies individuelles et collectives pour se rapprocher au plus près des étapes restantes jusqu’à 2030, que nous réévaluerons à l’occasion de la SAM 2023 !

C'est une plateforme africaine commune de réflexions et d’échanges entre tous les praticiens de la microfinance : investisseurs, IMF, chercheurs, banques, réseaux, innovateurs, gouvernements et ONG, entre autre.


Les organisateurs de la SAM 2021

La SAM est organisée par ADA avec le soutien de la Direction de la Coopération au développement et de l'action humanitaire luxembourgeoise.
Elle est également à l'initiative des réseaux africains :

  • MAIN - Microfinance African Institutions Network
  • AFRACA - Association Africaine du Crédit Rural et Agricole 

Ces organisateurs visent à construire une plateforme africaine commune dans le but de faciliter les échanges et le dialogue sur les différentes problématiques liées à la microfinance sur le continent africain, tout en favorisant la collaboration entre tous les acteurs de la finance inclusive.


Direction de la Coopération au développement et de l'action humanitaireADA AFRACA MAIN

 

Body

On ne naît pas résilient, on le devient :
Renforcer la finance inclusive pour mieux surmonter les crises!

18 - 22 OCTOBRE 2021

SAM21 résilience
© Godong/ Lissac


Durant deux décennies (2000 – 2019), l’économie africaine s’est engagée dans un élan de croissance qui la distingue des autres continents, nonobstant les disparités entre les pays. Dans la même période, la finance inclusive a pris son essor dans le continent, grâce notamment aux innovations axées sur la technologie qui ont induit une progression notable vers les ODD des Nations unies.

Mais, ces dernières années, la finance inclusive, comme les autres secteurs d’activité, évolue dans un contexte très marqué par des chocs sévères à l’échelle planétaire : changement climatique, terrorisme, crises sécuritaires, migrations, crises politiques, crises sanitaires, etc. Parmi ces chocs, la récente crise sanitaire due à la Covid-19, avec les mesures de restrictions subséquentes, a eu de graves conséquences économiques et sociales qui affectent les moyens de subsistance des couches vulnérables. Nonobstant un taux de propagation du virus plus faible en Afrique par rapport aux autres continents, la crise et les restrictions ont affecté plusieurs secteurs économiques et sociaux.

Les survenues de crises évoquées suscitent des interrogations quant aux capacités de résilience des pays africains. Pourtant, face aux effets dévastateurs des crises, notamment en ce qui concerne la pandémie de la Covid-19, et aux contraintes engendrées, la résilience constitue un enjeu essentiel.
 
Dans le but d’espérer relever les défis de développement tels que consignés dans les ODD à l’horizon 2030, il s’avère nécessaire de rechercher les facteurs grâce auxquels la finance inclusive en Afrique peut renforcer la résilience des populations. A cet effet, la SAM 2021 s’avère opportune, puisqu’elle offrira aux différents acteurs du secteur le cadre de concertation adapté pour évaluer, d’une part, la capacité de résilience des institutions actives dans la finance inclusive et, d’autre part, la contribution du secteur à la résilience des populations face aux chocs. 

Résilience du secteur de la finance inclusive en Afrique 

Lors de la survenue d’un choc global, les ménages pauvres sont non seulement les plus susceptibles d’être affectés, mais également les moins préparés. En raison de la faiblesse des taux d’épargne, de l’imperfection des marchés du crédit et de l’assurance, et de l’inefficacité des mécanismes de transferts de fonds, les pauvres ont tendance à ne disposer d’aucun matelas financier pour amortir leur chute. Les produits financiers, dont l’épargne, le crédit, les paiements numériques et l’assurance, peuvent améliorer la résilience à travers divers leviers. Or, les ménages résilients adoptent des mesures de réduction des risques qui aident à atténuer les conséquences néfastes des chocs. Ainsi, ils sont mieux préparés aux futurs chocs économiques. Mais la littérature manque de preuves pour énoncer les moyens efficaces d’utiliser l’inclusion financière pour améliorer la résilience en tant qu’objectif politique et pour incorporer des outils financiers dans des interventions visant à aider les ménages à faible revenu à se préparer et à gérer des flux de revenus et des besoins de dépenses imprévisibles. Ceci renforce davantage l’intérêt du concept de la résilience qui est retenu pour le thème général de la SAM 2021.

© Godong/Lissac
Body

Pendant l'événement, la thématique de la résilience sera abordée sous différents angles :

  • Evaluation des effets de la crise sanitaire due à la COVID-19 sur les populations africaines, en particulier les opérateurs de l’économie informelle ; 
  • Mesure des effets de la crise sur la vitalité du secteur de la finance inclusive face aux défis de l’agenda 2030 des ODD ; 
  • Les mutations structurelles et les innovations financières nécessaires au renforcement de la résilience des populations face au changement climatique et aux crises ; 
  • Le rôle des Etats dans les transformations structurelles susceptibles d’accroître la solidité de la finance inclusive et son impact sur les capacités de résilience des ménages ; 
  • Les opportunités inhérentes au développement de l’infrastructure numériques pour le secteur de la finance inclusive ; 
  • Les rôles des acteurs, des partenaires et alliés potentiels de la finance inclusive en vue de fédérer leurs engagements autour de synergies d’actions pour bâtir un secteur financier résilient et efficace pour la réalisation de l’agenda 2030 des ODD en Afrique.


Thèmes de la SAM 2021
Á travers une série de séances plénières et d’ateliers, la SAM abordera, entre autres, les thèmes suivants :

  • Transformations structurelles 
  • Stratégies de résilience
  • Innovations financières 
  • Innovations digitales 
  • Partenariats
  • Environnement favorable (réglementations gouvernementales, normes culturelles, etc.)
  • Genre et égalité hommes/femmes
  • Jeunesse
  • Populations rurales
  • Protection des clients

Une conférence... mais pas que !

La conférence durera 2 jours : mardi et mercredi de la SAM.
Les 3 autres jours de la semaine - lundijeudi et vendredi - seront réservés à d'autres évènements à portée internationale :

la Foire aux Investisseurs : un lieu de networking dédié exclusivement aux investisseurs et aux IMF africaines, organisé en sessions de speed-dating pour encourager la création de partenariats entre ces acteurs.

- le Village des innovateurs : anciennement connu sous le nom du "Salon de l'innovation", le Village des innovateurs présentera des outils et services innovants au niveau national, régional et panafricain, en vue d'améliorer la performance des IMF.

Research Meets Africa : discussion entre des chercheurs et praticiens africains et internationaux sur des sujets en matière de développement du secteur financier inclusif en Afrique.

et d'autres évènements en rapport avec le thème : une vingtaine de formations et d'ateliers gratuits, un dîner de Gala....